Département paix et sécurité,Union Africaine, éradiquer les conflits, perpétuer la paixhttp://www.peaceau.org/Département paix et sécurité, Union Africaine, Flux RSSfrSunday 25 February 2024 Sunday 25 February 2024 5Département paix et sécurité,Union Africaine, éradiquer les conflits, perpétuer la paix/images/logo-african-union-peace-and-security-by-kodjo-fr.gif<![CDATA[Communique de presse: Projet de conclusions de la réunion ministérielle consultative du Comité ad hoc de haut niveau de l'Union africaine sur le Soudan du Sud (C5) ]]>/fr/article/communique-de-presse-projet-de-conclusions-de-la-reunion-ministerielle-consultative-du-comite-ad-hoc-de-haut-niveau-de-l-union-africaine-sur-le-soudan-du-sud-c5Addis-Abeba, le 16 février 2024. Le Comité ad hoc de haut niveau de l'Union africaine (UA) sur le Soudan du Sud (C5), présidé par H.E. Naledi Pandor, ministre des Relations internationales et de la Coopération de la République d'Afrique du Sud, et composé de l'Algérie, du Tchad, du Nigeria et du Rwanda et de l'Afrique du Sud, a convoqué une réunion consultative au niveau ministériel en marge de la 37e Session ordinaire de la Conférence des chefs d'État et de gouvernement de l'UA afin d'examiner les progrès et les défis liés à la mise en œuvre de l'Accord revitalisé sur le règlement du conflit en République du Soudan du Sud (R-ARCSS) signé en 2018. Les ministres ont échangé des vues sur les voies et moyens de soutenir la mise en œuvre des tâches en suspens de l'accord revitalisé afin de créer des conditions propices à l'organisation réussie d'élections transparentes et crédibles en décembre 2024, conformément à la feuille de route de la période de transition prolongée convenue en août 2022. 

Ont participé à la réunion S.E. Ahmed Attaf, ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger de la République algérienne démocratique et populaire, S.E. Mahamat Saleh Annadif, ministre des Affaires étrangères, des Tchadiens de l'étranger et de la Coopération internationale de la République du Tchad, ainsi que les représentants de la République fédérale du Nigéria et de la République du Rwanda.

]]>
2024-02-16 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-presse-projet-de-conclusions-de-la-reunion-ministerielle-consultative-du-comite-ad-hoc-de-haut-niveau-de-l-union-africaine-sur-le-soudan-du-sud-c5
<![CDATA[Communiqué de la 1200ème réunion du Conseil de paix et de sécurité tenue le 8 février 2024, sur la sécurité sanitaire et la promotion de la paix et de la sécurité sur le continent]]>/fr/article/communique-de-la-1199eme-reunion-du-conseil-de-paix-et-de-securite-tenue-le-8-fevrier-2024-sur-la-securite-sanitaire-et-la-promotion-de-la-paix-et-de-la-securite-sur-le-continentAdopté par le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) à sa 1200e réunion tenue le 8 février 2024 sur la sécurité sanitaire et la promotion de la paix et de la sécurité sur le continent. 

Le Conseil de paix et de sécurité,

Reconnaissant l'interdépendance entre la promotion de la sécurité sanitaire et la promotion de la paix et de la sécurité sur le continent ;

Rappelant les articles 6(f), 7(p) et 15 du Protocole relatif à la création du Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine, qui disposent respectivement que le Conseil assume des fonctions relatives à l'action humanitaire et à la gestion des catastrophes, appuie et facilite l'action humanitaire et la gestion des catastrophes dans les situations de conflits armés ou de catastrophes naturelles en Afrique, et participe activement à la coordination et à la conduite de l'action humanitaire en vue du retour à une vie normale en cas de conflit ou de catastrophe naturelle ;

Rappelant également la Déclaration [Ext/Assembly/ AU/Decl.(XV)] adoptée par le 15e Sommet humanitaire extraordinaire de l'UA et la Conférence des donateurs, tenus le 27 mai 2022 à Malabo (Guinée équatoriale), ainsi que toutes ses décisions et déclarations antérieures sur la santé publique et la situation humanitaire en Afrique, en particulier le Communiqué de presse [PSC/PR/BR.1155 (2023)] adopté à 1155e réunion (séance publique) tenue le 18 mai 2023, sur l'action humanitaire en Afrique, le Communiqué [PSC/PR/COMM.1081 (2022)], adopté à 1081e réunion tenue le 4 mai 2022 sur l'état des actions humanitaires en Afrique, et le Communiqué de presse [PSC/PR/BR.(DCCXLII)] adopté à 742e réunion tenue le 11 janvier 2018 sur les menaces à la paix et à la sécurité en Afrique liées à la santé publique ;

Conscient de la myriade de défis auxquels est confrontée la fourniture de services de soins de santé primaires, notamment aux populations dans des contextes de conflit armé ou dans des zones généralement touchées par la violence, en particulier lorsque les règles fondamentales du droit international humanitaire ne sont pas appliquées de manière effective, notamment celles relatives à la protection des infrastructures, du personnel et des services de soins de santé contre les attaques ;

Prenant note de la déclaration liminaire de S.E. l'Ambassadeur Mohamed Arrouchi, Représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l'UA et Président du CPS pour le mois de février 2024 et de la déclaration de S.E. l'Ambassadeur Bankole Adeoye, Commissaire de l'UA aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité, ainsi de la communication du Département de la santé, des affaires humanitaires et du développement social de l'UA, au nom de la Commission de l'UA ; prenant également note des déclarations faites par le Directeur général des Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique, le Secrétaire exécutif de la Commission africaine de l'énergie nucléaire (AFCONE), le Directeur de l'Institut Pasteur du Maroc, et le Chef de la délégation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) auprès de l'UA ; et

]]>
2024-02-08 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1199eme-reunion-du-conseil-de-paix-et-de-securite-tenue-le-8-fevrier-2024-sur-la-securite-sanitaire-et-la-promotion-de-la-paix-et-de-la-securite-sur-le-continent
<![CDATA[Communiqué de la 1199ème réunion du Conseil de paix et de sécurité tenue le 6 février 2024, sur la justice transitionnelle et la consolidation de la paix de la paix post-conflit]]>/fr/article/communique-de-la-1199eme-reunion-du-conseil-de-paix-et-de-securite-tenue-le-6-fevrier-2024-sur-la-justice-transitionnelle-et-la-consolidation-de-la-paix-de-la-paix-post-conflitAdopté par le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA), lors de sa 1199e réunion tenue le 6 février 2024, sur la justice transitionnelle et la consolidation de la paix post-conflit.

Le Conseil de Paix et de Sécurité,

Rappelant ses décisions et prises de position antérieures sur la justice transitionnelle, en particulier le Communiqué PSC/PR/COMM.1102 (2022) adopté lors de sa 1102e réunion tenue le 22 août 2022 sur le thème : « Session sur les enseignements tirés de la mise en œuvre de la politique de l'Union africaine en matière de justice transitionnelle : Impact sur la résilience nationale et la démocratisation » ;

Reconnaissant le lien entre la vérité, la justice, la responsabilité, la paix et la réconciliation, ainsi que l'importance de lutter contre la culture de l'impunité, de promouvoir la responsabilité et de garantir la justice pour les victimes de violations des droits de l'homme, en tant que conditions préalables nécessaires pour promouvoir la réconciliation nationale, l'apaisement, la cohésion et une paix durable, et reconnaissant également que la justice transitionnelle est une prérogative des États membres concernés ;

Déterminé à renforcer davantage l'efficacité et la durabilité du soutien de l'UA à tous les États membres en situation de transition politique et de post-conflit, afin d'instaurer une paix durable, d'enraciner la culture de la gouvernance démocratique, d'éviter de retomber dans des cycles de violence et de matérialiser la vision de « l’Afrique que nous voulons » ;

Conscient de l'importance cruciale de redoubler d'efforts pour assurer la mise en œuvre effective de la politique de l'UA en matière de Reconstruction et de développement post-conflit (RDPC) et de la politique de l'UA en matière de justice transitionnelle (AUTJP), en vue de créer des conditions propices à la réalisation de l'Agenda 2063 de l'Afrique ;

Conscient également des dispositions de l'Article 4 (o) de l'Acte constitutif de l'UA qui, entre autres, stipule le principe de l'UA du respect du caractère sacré de la vie humaine, de la condamnation et du rejet de l'impunité et des assassinats politiques ;

Prenant note du discours d'ouverture de S.E. Ambassadeur Mohamed Arrouchi, Représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l'UA et Président du CPS pour le mois de février 2024 et la présentation de S.E. Ambassadeur Bankole Adeoye, Commissaire de l'UA aux Affaires politiques, à la Paix et à la Sécurité ; prenant également note des déclarations respectives de l'Honorable Professeur Remy Ngoy Lumbu, Président de la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples (CADHP), de M. Khalid Ramli, Directeur de la Coopération et des relations internationales du Conseil national des droits de l'homme du Maroc, et de S.E. Javier Nino Perez, Représentant permanent de l'Union européenne auprès de l'Union africaine; et

]]>
2024-02-06 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1199eme-reunion-du-conseil-de-paix-et-de-securite-tenue-le-6-fevrier-2024-sur-la-justice-transitionnelle-et-la-consolidation-de-la-paix-de-la-paix-post-conflit
<![CDATA[Sommet du Comité de Haut Niveau de l'Union Africaine sur la Libye : l’Appel de Brazzaville pour l'Accélération du Processus de Paix et de Réconciliation en Libye, République Du Congo, Brazzaville, 5 Février 2024]]>/fr/article/sommet-du-comite-de-haut-niveau-de-l-union-africaine-sur-la-libye-l-appel-de-brazzaville-pour-l-acceleration-du-processus-de-paix-et-de-reconciliation-en-libye-republique-du-congo-brazzaville-5-fevrier-2024        1.         Le Comité de Haut Niveau de l'Union Africaine sur la Libye a tenu sa réunion au niveau des Chefs d'État et de Gouvernement à Brazzaville, République du Congo, le 5 février 2024, pour examiner l'état d'avancement du processus de réconciliation nationale en Libye. La réunion a été convoquée à l'initiative du Président du Comité de Haut Niveau sur la Libye, S.E.M. Denis SASSOU N'GUESSO, Président de la République du Congo. 

S.E.M. Mohamed Al-Menfi, Président du Conseil Présidentiel Libyen, a participé à la réunion.

Ont également participé : 

- Leurs Excellences Nadir Larbaoui, Premier Ministre de l'Algérie, Représentant S.E.M. Abdelmadjid Tebboune, Président de la République Algérienne Démocratique et Populaire ; 

- S.E.M. Mahamat Saleh Annadif, Ministre des Affaires Etrangères de la République du Tchad, 

- S.E.M. Nabil Ammar, Ministre des Affaires Etrangères de la République Tunisienne, 

- S.E.M. Hamdi Loza, Vice-Ministre des Affaires Etrangères de l'Égypte chargé des Questions Africaines ;

- S.E.M. l'Ambassadeur Sidi Ould El Ghadhy, Représentant la Mauritanie et S.E.M. l'Ambassadeur Johnny Sexwale, Représentant l'Afrique du Sud. 

]]>
2024-02-05 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/sommet-du-comite-de-haut-niveau-de-l-union-africaine-sur-la-libye-l-appel-de-brazzaville-pour-l-acceleration-du-processus-de-paix-et-de-reconciliation-en-libye-republique-du-congo-brazzaville-5-fevrier-2024
<![CDATA[Communiqué de la 1198ème réunion du Conseil de paix et de sécurité tenue le 31 janvier 2024 sur a) l'examen de la Politique de l'UA en matière de reconstruction et de développement post-conflit (RDPC), et b) la deuxième (2e) commémoration de la Journée africaine de la paix et de la réconciliation]]>/fr/article/communique-de-la-1198eme-reunion-du-conseil-de-paix-et-de-securite-tenue-le-31-janvier-2024-sur-a-l-examen-de-la-politique-de-l-ua-en-matiere-de-reconstruction-et-de-developpement-post-conflit-rdpc-et-b-la-deuxieme-2e-commemoration-de-la-journee-africaiAdopté par le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) à sa 1198e réunion tenue le 31 janvier 2024 sur a) l'examen de la Politique de l'UA en matière de reconstruction et de développement post-conflit (RDPC), et b) la deuxième (2e) commémoration de la Journée africaine de la paix et de la réconciliation.

Le Conseil de paix et de sécurité,

Rappelant la Décision [Assembly/AU/Dec. 815(XXXV)] adoptée par la 35e Session ordinaire de la Conférence de l'Union tenue les 5 et 6 février 2022 à Addis Abéba (Ethiopie), demandant à la Commission de l'UA de procéder à une révision rapide de la Politique en matière de reconstruction et de développement post-conflit (2006) et se référant à la Politique en matière de reconstruction et de développement post-conflit adoptée à Banjul (Gambie) en juillet 2006 ;

Rappelant la Déclaration [Ext/Assembly/AU/Decl.XVI] adoptée par la 16e Session extraordinaire de la Conférence de l'Union tenue le 28 mai 2022, qui a institué le 31 janvier de chaque année  « Journée africaine de la paix et de la réconciliation » et la Décision [Assembly/AU/Dec.501(XXII)] adoptée par la 22e Session ordinaire de la Conférence de l'Union, qui a proclamé la période de 2014 à 2024 « Décennie Nelson Mandela pour la réconciliation en Afrique » ;

Rappelant en outre ses décisions et déclarations antérieures sur la Décennie de la réconciliation en Afrique, en particulier le Communiqué [PSC/PR/COMM.1188 (2023)] adopté à sa 1188e réunion tenue le 29 novembre 2023, et le Communiqué [PSC/PR/COMM.1122 (2022)] adopté à sa 1122e réunion tenue le 28 novembre 2022 ;

Engagé à mettre en œuvre sa précédente décision sur la Journée africaine de la paix et de la réconciliation, notamment le Communiqué [PSC/PR/COMM.1135(2023)] ; 

Notant la déclaration liminaire de S.E. l'Ambassadeur Amma A. Twum-Amoah, Représentant permanent de la République du Ghana auprès de l'Union africaine et Président du CPS pour le mois de janvier 2024, ainsi que la déclaration et la communication de S.E. l'Ambassadeur Bankole Adeoye, Commissaire de l'Union africaine aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité ;

Notant en outre le message enregistré de S.E. João Manuel Gonçalves Lourenço, Président de la République d'Angola et Champion de l'UA pour la paix et la réconciliation, et les déclarations de S.E. l'Ambassadeur Mohamed Gad, Représentant permanent de la République arabe d'Égypte représentant le Champion de la RDPC, et de S.E. l'Ambassadeur Prof. Miguel Cèsar Dominges Bembe, Représentant permanent de la République d'Angola ;

Réaffirmant son engagement à promouvoir la mise en œuvre effective des activités en matière de reconstruction et de développement post-conflit, ainsi que de paix en vue de consolider la paix et de prévenir la résurgence des conflits, conformément aux dispositions de l'article 3 (c) du Protocole relatif à la création du Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine ;

]]>
2024-01-31 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1198eme-reunion-du-conseil-de-paix-et-de-securite-tenue-le-31-janvier-2024-sur-a-l-examen-de-la-politique-de-l-ua-en-matiere-de-reconstruction-et-de-developpement-post-conflit-rdpc-et-b-la-deuxieme-2e-commemoration-de-la-journee-africai
<![CDATA[Communiqué de la 1196ème réunion du Conseil de paix et de sécurité tenue le 29 janvier 2024 sur l'examen du Projet de position africaine commune sur l'application du droit international à l'utilisation des technologies de l'information et de la communication dans le cyberespace]]>/fr/article/communique-de-la-1196eme-reunion-du-conseil-de-paix-et-de-securite-tenue-le-29-janvier-2024-sur-l-examen-du-projet-de-position-africaine-commune-sur-l-application-du-droit-international-a-l-utilisation-des-technologies-de-l-information-et-de-la-communicAdoptée par le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) à sa 1196e réunion tenue le 29 janvier 2024 sur l'examen du Projet de position africaine commune sur l'application du droit international à l'utilisation des technologies de l'information et de la communication dans le cyberespace.

Le Conseil de paix et de sécurité,

Rappelant la Convention de l'UA sur la cybersécurité et la protection des données à caractère personnel (Convention de Malabo) entrée en vigueur le 8 juin 2023, la Stratégie de transformation numérique pour l'Afrique (2020-2030) et les conclusions de la 4e session ordinaire du Comité technique spécialisé de l'Union africaine sur les transports, les infrastructures transcontinentales et interrégionales et l'énergie (STC-TTIIE) tenue du 12 au 15 septembre 2023 à Zanzibar (République-Unie de Tanzanie) ;

Rappelant en outre les décisions et déclarations antérieures sur la cybersécurité en Afrique et les thèmes connexes, en particulier le Communiqué [PSC/PR/COMM.1171 (2023)] adopté à sa 1171e réunion tenue le 24 août 2023, le Communiqué [PSC/PR/COMM.1148 (2023)] adopté à sa 1148e réunion tenue le 13 avril 2023, et le Communiqué [PSC/PR/COMM.1120 (2022)] adopté à sa 1120e réunion tenue le 9 novembre 2022 ;

Ayant à l’esprit les délibérations et les conclusions du Groupe d'experts gouvernementaux des Nations unies sur la promotion d'un comportement responsable des États dans le cyberespace dans le contexte de la sécurité internationale et du Groupe de travail à composition non limitée des Nations unies sur l’évolution de la situation dans le domaine de l’information et des télécommunications dans le contexte de la sécurité internationale ;

Notant la déclaration liminaire de S.E. l'Ambassadeur Amma A. Twum-Amoah, Représentant permanent de la République du Ghana auprès de l'Union africaine et Président du CPS pour le mois de janvier 2024 et la présentation du rapport par M. Kwasi Asante, ministre plénipotentiaire et Chef de mission adjoint de la République du Ghana et Président du Comité d’experts du CPS pour le mois de janvier 2024, qui a examiné le projet de Position africaine commune sur l'application du droit international dans le cyberespace ;

Réaffirmant l'engagement de l'UA à relever les défis multiformes auxquels le continent et ses peuples sont confrontés dans un monde en perpétuelle évolution ; 

]]>
2024-01-29 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1196eme-reunion-du-conseil-de-paix-et-de-securite-tenue-le-29-janvier-2024-sur-l-examen-du-projet-de-position-africaine-commune-sur-l-application-du-droit-international-a-l-utilisation-des-technologies-de-l-information-et-de-la-communic
<![CDATA[Communiqué de la 1194ème réunion du Conseil de Paix et de Sécurité tenue le 24 janvier 2024, sur l'examen du Rapport du Président de la Commission de l'UA sur les élections tenues en Afrique de juillet à décembre 2023 et les perspectives pour 2024]]>/fr/article/communique-de-la-1194eme-reunion-du-conseil-de-paix-et-de-securite-tenue-e-24-janvier-2024-sur-l-examen-du-rapport-du-president-de-la-commission-de-l-ua-sur-les-elections-tenues-en-afrique-de-juillet-a-decembre-2023-et-les-perspectives-pour-2024Adopté par le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA), lors de sa 1194e réunion tenue le 24 janvier 2024, sur l'examen du Rapport du Président de la Commission de l'UA sur les élections tenues en Afrique de juillet à décembre 2023 et les perspectives pour 2024.

Le Conseil de Paix et de Sécurité,

Rappelant l'Acte constitutif de l'UA, la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance (ACDEG), la Déclaration de l'OUA/UA sur les principes régissant les élections démocratiques [AHG/Decl.1 (XXXVIII)] ; les Directives pour les Missions d'observation et de suivi des élections de l'UA ; l'Article 3 (f) du Protocole relatif à la création du CPS de l'UA, et toutes les décisions antérieures du Conseil sur les élections en Afrique, en particulier le Communiqué [PSC/PR/COMM.1165 (2023)] adopté lors de sa 1165e réunion tenue le 31 juillet 2023 ;

Prenant note du discours d'ouverture de S.E. Ambassadeur Amma Adomaa Twum-Amoah, Représentante permanente de la République du Ghana auprès de l'UA et Présidente du CPS pour le mois de janvier 2024 ; et de la présentation du rapport semestriel du Président de la Commission sur les élections tenues en Afrique de juillet à décembre 2023 et des perspectives pour 2024 par S.E. Ambassadeur Bankole Adeoye, Commissaire de l'UA aux Affaires politiques, à la Paix et à la Sécurité ;

Prenant également note des déclarations faites par les représentants des États membres de l'UA suivants qui ont organisé des élections de juillet à décembre 2023, à savoir : la République du Zimbabwe, la République du Libéria, la République arabe d'Égypte, la République démocratique du Congo (RDC) et le Royaume d'Eswatini ; ainsi que les déclarations des représentants des Communautés économiques régionales/Mécanismes régionaux (CER/MR) ;

Conscient de la menace que représente la résurgence des changements anticonstitutionnels de gouvernement et des processus électoraux défectueux pour la paix, la sécurité et la stabilité en Afrique et reconnaissant l'importance cruciale d'élections inclusives, pacifiques, démocratiques, transparentes et crédibles, ainsi que du transfert pacifique du pouvoir en tant que facteurs clés pour l'approfondissement de la démocratie, de la paix, de la sécurité, de la stabilité et du développement durable dans les États membres ; la réalisation du noble objectif de l'UA consistant à faire taire les armes en Afrique à l’horizon  2030, de l'Agenda 2063 de l'UA et de son Premier plan décennal de mise en œuvre, ainsi que de l'Agenda 2030 des Nations unies sur les objectifs de développement durable ;

Réaffirmant la tolérance zéro de l'UA à l'égard des changements anticonstitutionnels de gouvernement, sous toutes leurs formes et manifestations, conformément à la Déclaration de Lomé de 2000, à la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance, la Déclaration d'Accra de mai 2022 et à la Déclaration de Malabo adoptée par la 16e Session extraordinaire de la Conférence des chefs d'État et de gouvernement de l'UA tenue le 28 mai 2022 à Malabo, en Guinée équatoriale ; et

]]>
2024-01-24 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1194eme-reunion-du-conseil-de-paix-et-de-securite-tenue-e-24-janvier-2024-sur-l-examen-du-rapport-du-president-de-la-commission-de-l-ua-sur-les-elections-tenues-en-afrique-de-juillet-a-decembre-2023-et-les-perspectives-pour-2024
<![CDATA[Communiqué de presse de la 1192e réunion du Conseil de paix et de sécurité tenue le 17 janvier 2024 pour examiner la situation entre la République fédérale démocratique d'Éthiopie et la République fédérale de Somalie ]]>/fr/article/communique-de-presse-de-la-1192e-reunion-du-conseil-de-paix-et-de-securite-tenue-le-17-janvier-2024-pour-examiner-la-situation-entre-la-republique-federale-democratique-d-ethiopie-et-la-republique-federale-de-somalieLe Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA), lors de sa 1192e réunion tenue le 17 janvier 2024, a examiné la situation entre la République fédérale démocratique d'Éthiopie et la République fédérale de Somalie.

]]>
2024-01-17 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-presse-de-la-1192e-reunion-du-conseil-de-paix-et-de-securite-tenue-le-17-janvier-2024-pour-examiner-la-situation-entre-la-republique-federale-democratique-d-ethiopie-et-la-republique-federale-de-somalie
<![CDATA[Communiqué de la 1191ème réunion du Conseil Paix et Sécurité tenue le 17 janvier 2024 qui a examiné les conclusions de la troisième retraite conjointe du CPS de l'UA et du Mécanisme africain d'évaluation par les pairs (MAEP)]]>/fr/article/communique-de-la-1191eme-reunion-du-conseil-paix-et-securite-tenue-le-17-janvier-2024-qui-a-examine-les-conclusions-de-la-troisieme-retraite-conjointe-du-cps-de-l-ua-et-du-mecanisme-africain-d-evaluation-par-les-pairs-maepAdopté par le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) à sa 1191e réunion tenue le 22 Janvier 2024 et qui a examiné les conclusions de la troisième retraite conjointe du CPS de l'UA et du Mécanisme africain d'évaluation par les pairs (MAEP) tenue du 11 au 12 décembre 2023 sous le thème : « Renforcer la gestion de la diversité en Afrique pour répondre efficacement aux défis en matière de gouvernance, de paix et de sécurité en Afrique ».

]]>
2024-01-17 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1191eme-reunion-du-conseil-paix-et-securite-tenue-le-17-janvier-2024-qui-a-examine-les-conclusions-de-la-troisieme-retraite-conjointe-du-cps-de-l-ua-et-du-mecanisme-africain-d-evaluation-par-les-pairs-maep
<![CDATA[DECLARATION PRELIMINAIRE: Mission Conjointe d’Observation Electorale de l’union Africaine et de la Force en Attente d’Afrique Orientale dans le Cadre des Elections Présidentielle et des Gouverneurs du 14 Janvier 2024 a l’Union des Comores ]]>/fr/article/declaration-preliminaire-mission-conjointe-d-observation-electorale-de-l-union-africaine-et-de-la-force-en-attente-d-afrique-orientale-dans-le-cadre-des-elections-presidentielle-et-des-gouverneurs-du-14-janvier-2024-a-l-union-des-comoresDECLARATION PRELIMINAIRE: Mission Conjointe d’Observation Electorale de l’union Africaine et de la Force en Attente d’Afrique Orientale dans le Cadre des Elections Présidentielle et des Gouverneurs du 14 Janvier 2024 a l’Union des Comores

]]>
2024-01-16 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/declaration-preliminaire-mission-conjointe-d-observation-electorale-de-l-union-africaine-et-de-la-force-en-attente-d-afrique-orientale-dans-le-cadre-des-elections-presidentielle-et-des-gouverneurs-du-14-janvier-2024-a-l-union-des-comores
<![CDATA[Annonce de l’arrivée de la Mission d’Observation Électorale de l’Union Africaine dans le Cadre du premier tour des Élections Présidentielle et des Gouverneurs des Îles du 14 Janvier 2024 à l’union des Comores ]]>/fr/article/annonce-de-l-arrivee-de-la-mission-d-observation-electorale-de-l-union-africaine-dans-le-cadre-du-premier-tour-des-elections-presidentielle-et-des-gouverneurs-des-iles-du-14-janvier-2024-a-l-union-desL’Union africaine (UA) annonce l’arrivée à Moroni, Union des Comores, de sa Mission d’Observation Électorale de court terme, dans le cadre du premier tour des élections présidentielle et des gouverneurs des îles du 14 janvier 2024. Le Président de la Commission de l’Union africaine, Son Excellence Monsieur Moussa Faki Mahamat a décidé de déployer cette Mission en vue de suivre et de rendre compte du déroulement de ces élections. La Mission d’Observation Electorale de l’Union africaine (MOEUA) est arrivée à Moroni le 08 janvier 2024 et y séjournera jusqu’au 18 janvier 2024.

]]>
2024-01-11 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/annonce-de-l-arrivee-de-la-mission-d-observation-electorale-de-l-union-africaine-dans-le-cadre-du-premier-tour-des-elections-presidentielle-et-des-gouverneurs-des-iles-du-14-janvier-2024-a-l-union-des
<![CDATA[DECLARATION PRELIMINAIRE: Mission d’Observation Électorale de l’Union Africaine aux Élections Générales du 20 Décembre 2023 en République Démocratique du Congo]]>/fr/article/declaration-preliminaire-mission-d-observation-electorale-de-l-union-africaine-aux-elections-generales-du-20-decembre-2023-en-republique-democratique-du-congoDECLARATION PRELIMINAIRE: Mission d’Observation Électorale de l’Union Africaine aux Élections Générales du 20 Décembre 2023 en République Démocratique du Congo]]>2023-12-26 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/declaration-preliminaire-mission-d-observation-electorale-de-l-union-africaine-aux-elections-generales-du-20-decembre-2023-en-republique-democratique-du-congo<![CDATA[Déclaration d’arrivée : Mission d’Observation Électorale de l’Union Africaine aux Élections Générales du 20 Décembre 2023 en République Démocratique du Congo ]]>/fr/article/declaration-d-arrivee-mission-d-observation-electorale-de-l-union-africaine-aux-elections-generales-du-20-decembre-2023-en-republique-democratique-du-congoLa Mission d’Observation Électorale de l'Union africaine (MOEUA) est arrivée en République Démocratique du Congo le 13 décembre 2023. À l'invitation du Gouvernement congolais, le Président de la Commission de l'Union africaine, S.E. Moussa Faki Mahamat, a dépêché cette mission de court terme pour observer et rendre compte du déroulement des élections générales du 20 décembre 2023.

]]>
2023-12-17 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/declaration-d-arrivee-mission-d-observation-electorale-de-l-union-africaine-aux-elections-generales-du-20-decembre-2023-en-republique-democratique-du-congo
<![CDATA[Conclusions: Séance publique Ministérielle et de haut niveau sur la promotion et la protection des droits et du bien-être des enfants dans les situations de conflit en Afrique - 4 - 5 décembre 2023, Banjul, République de Gambie]]>/fr/article/conclusions-seance-publique-ministerielle-et-de-haut-niveau-sur-la-promotion-et-la-protection-des-droits-et-du-bien-etre-des-enfants-dans-les-situations-de-conflit-en-afrique-4-5-decembre-2023-banjul-republique-de-gambieLes membres du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) et les représentants des États membres de l'UA, de la Plateforme africaine sur les enfants touchés par les conflits armés (AP-CAAC), des organes/institutions de l'UA, des Communautés économiques régionales et des Mécanismes régionaux pour la prévention, la gestion et le règlement des conflits (CER/MR), ainsi que les représentants des partenaires, y compris le Réseau des centres de recherche et de réflexion pour la paix (NeTT4Peace) de l'Union africaine, et les organisations de la société civile (OSC) africaine (ci-après dénommés « les participants »), ont pris part à la Séance publique ministérielle et de haut niveau sur la promotion et la protection des droits et du bien-être des enfants dans les situations de conflit en Afrique, qui s'est tenue du 4 au 5 décembre 2023 à Banjul (République de Gambie).

La Séance publique ministérielle et de haut niveau a été officiellement ouverte par S.E. Dr. Mamadou Tangara, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et des Gambiens de l'étranger de la République de Gambie et Président du CPS pour le mois de décembre 2023. Elle a été marquée par les remarques de S.E. l'Ambassadeur Bankole Adeoye, Commissaire de l'UA aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité et co-président de l'AP-CAAC.  En outre, trois enfants du Mozambique, du Nigéria et du Soudan du Sud ont, de manière édifiante, pris la parole et ont partagé leurs expériences en matière de conflits et sur la manière de prévenir les violations et d'y remédier.

 Au terme de délibérations approfondies, les participants ont :

RÉAFFIRMÉ l'engagement de l'Afrique à continuer de prendre des mesures appropriées pour promouvoir et protéger les droits et le bien-être de l'enfant africain, conformément à la Charte africaine des droits et du bien-être de l'enfant, à la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples et à d'autres instruments universels pertinents en matière de droits de l'homme, ainsi qu'aux décisions pertinentes de la Conférence et du Conseil de paix et de sécurité ;

SOULIGNÉ l'engagement de l'UA en faveur de la réalisation de l'Agenda 2063 et des aspirations qui y sont consacrées, en particulier les aspirations 3, 4 et 6, ainsi que le programme phare « Faire taire les armes à l'horizon 2030 ».

EXPRIMÉ LEUR PROFONDE PRÉOCCUPATION quant à la prévalence continue des conflits violents dans leurs différentes manifestations sur le continent, qui portent atteinte aux droits fondamentaux et au bien-être des enfants.

FÉLICITÉ les États membres qui ont signé, ratifié et incorporé la Charte africaine des droits et du bien-être de l'enfant dans leurs législations nationales. Aussi, ont-ils EXHORTÉ les cinq (5) États membres restants qui ne l'ont pas encore fait à signer, ratifier et incorporer la Charte africaine des droits et du bien-être de l'enfant dans leurs législations nationales afin que l'ensemble des États membres de l'UA s'approprient pleinement la Charte ;

]]>
2023-12-15 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/conclusions-seance-publique-ministerielle-et-de-haut-niveau-sur-la-promotion-et-la-protection-des-droits-et-du-bien-etre-des-enfants-dans-les-situations-de-conflit-en-afrique-4-5-decembre-2023-banjul-republique-de-gambie
<![CDATA[Communiqué de Presse: Déploiement d’une Mission d’Observation Electorale de l’Union Africaine en République démocratique du Congo pour observer les élections générales du 20 décembre 2023]]>/fr/article/deploiement-d-une-mission-d-observation-electorale-de-l-union-africaine-en-republique-democratique-du-congo-pour-observer-les-elections-generales-du-20-decembre-2023Le Président de la Commission de l’Union africaine, S.E.M. Moussa Faki Mahamat, a décidé d’envoyer une Mission d’observation électorale de l’Union africaine (MOEUA), du 13 au 26 décembre 2023 en République Démocratique du Congo, a l’occasion des élections générales du 20 décembre 2023.

]]>
2023-12-11 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/deploiement-d-une-mission-d-observation-electorale-de-l-union-africaine-en-republique-democratique-du-congo-pour-observer-les-elections-generales-du-20-decembre-2023
<![CDATA[DOCUMENT DE SYNTHÈSE: Le 8ième Forum continental annuel des organes de gestion des élections (OGE)]]>/fr/article/document-de-synthese-le-8ieme-forum-continental-annuel-des-organes-de-gestion-des-elections-ogeDOCUMENT DE SYNTHÈSE: Le 8ième Forum continental annuel des organes de gestion des élections (OGE)

]]>
2023-12-05 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/document-de-synthese-le-8ieme-forum-continental-annuel-des-organes-de-gestion-des-elections-oge
<![CDATA[Communiqué de la 1188ème réunion du CPS,tenue le 29 novembre 2023 sur la communication relative aux activités de reconstruction et de développement post-conflit en Afrique (RDPC)]]>/fr/article/communique-de-la-1185eme-reunion-du-cps-tenue-le-15-novembre-2023-au-niveau-ministeriel-sur-la-situation-au-soudan-1Adopté par le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) à sa 1188e réunion tenue le 29 novembre 2023 sur la communication relative aux activités de reconstruction et de développement post-conflit en Afrique (RDPC).

Le Conseil de paix et de sécurité,

Notant les remarques d'ouverture de S.E. l'Ambassadeur Abdi Mahamoud Eybe, Représentant permanent de la République de Djibouti auprès de l'Union africaine et Président du CPS pour le mois de novembre 2023, et les remarques liminaires de S.E. l'Ambassadeur Bankole Adeoye, Commissaire de l'UA aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité ; notant également les déclarations de l'Ambassadeur Mohamed Gad, représentant permanent de la République arabe d'Égypte, ainsi que des représentants de l'Agence de développement de l'Union africaine - Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (AUDA-NEPAD), de la Banque africaine de développement (BAD) et du Bureau des Nations unies auprès de l'Union africaine (BNUUA) ;

Réaffirmant son engagement à promouvoir la mise en œuvre effective des activités en matière de reconstruction et de développement post-conflit, ainsi que de paix en vue de consolider la paix et de prévenir la résurgence de la violence, conformément à l'article 3 (c) du Protocole relatif à la création du Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine ;

Rappelant ses décisions et déclarations antérieures sur la reconstruction et le développement post-conflit en Afrique, en particulier le Communiqué [PSC/PR/COMM.1122 (2022)] adopté à sa 1122réunion tenue le 28 novembre 2022, ainsi que le Cadre stratégique de l'UA pour la reconstruction et le développement post-conflit (RDPC) de 2006 ; et

]]>
2023-11-29 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1185eme-reunion-du-cps-tenue-le-15-novembre-2023-au-niveau-ministeriel-sur-la-situation-au-soudan-1
<![CDATA[La Biennale de Luanda - sur le thème "L'éducation, la culture de la paix et la citoyenneté africaine comme outils pour le développement durable du continent" - 22 - 24 novembre 2023]]>/fr/article/reservez-la-date-la-biennale-de-luanda-sur-le-theme-l-education-la-culture-de-la-paix-et-la-citoyennete-africaine-comme-outils-pour-le-developpement-durable-du-continent-22-24-novembre-2023Introduction


La Biennale de Luanda – Forum panafricain pour la culture de la paix est une initiative conjointe de la République d'Angola, de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) et de l'Union africaine (UA).

Teaser Biennale de Luanda:  https://youtu.be/jkpF-8_JvSM?si=6MAwj30DrdApgvEA

Publication de la Biennale de Luanda 2023 - L'éducation, la culture de la paix et la citoyenneté africaine comme outils pour le développement durable du continent

L'événement, qui a lieu tous les deux ans dans la capitale angolaise, vise à promouvoir la prévention de la violence et la résolution des conflits, en encourageant les échanges culturels en Afrique et le dialogue entre les générations.

Conçu comme un espace de réflexion et de diffusion d'œuvres artistiques, d'idées et de bonnes pratiques liées à la culture de la paix, il rassemble des représentants des gouvernements, de la société civile, de la communauté artistique et scientifique et des organisations internationales.

L'événement est l'un des mécanismes de mise en œuvre du « Plan d'action pour une culture de paix en Afrique/Agissons pour la paix » adopté en mars 2013 à Luanda, lors du Forum panafricain « Sources et ressources pour une culture de paix ».

]]>
2023-11-21 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/reservez-la-date-la-biennale-de-luanda-sur-le-theme-l-education-la-culture-de-la-paix-et-la-citoyennete-africaine-comme-outils-pour-le-developpement-durable-du-continent-22-24-novembre-2023
<![CDATA[Déclaration Préliminaire : Mission Conjointe d’Observation Électorale de l’Union Africaine (Ua) et du Marche Commun de l’Afrique Orientale (COMESA) pour l’Élection Présidentielle du 16 novembre 2023 en République de Madagascar, Antananarivo, le 18 novembre 2023]]>/fr/article/declaration-preliminaire-mission-conjointe-d-observation-electorale-de-l-union-africaine-ua-et-du-marche-commun-de-l-afrique-orientale-comesa-pour-l-election-presidentielle-du-16-novembre-2023-en-republique-de-madagascar-antananarivo-le-18-novembre-2023I-               INTRODUCTION

A l’invitation du Gouvernement de la République de Madagascar, le Président de la 

Commission de l’Union Africaine (CUA), Son Excellence Monsieur (S.E.M) Moussa Faki MAHAMAT a déployé une Mission conjointe de court terme de l'UA-COMESA afin d’y observer l’élection présidentielle du 16 novembre 2023. Ce déploiement conjoint s’est fait grâce à l’excellente coopération existante entre : l’Institution continentale et les Communautés Economiques Régionales (CER).  La mission conjointe y séjournera du 10 au 20 Novembre 2023.

La Mission conjointe est conduite par S.E Mme Catherine SAMBA-PANZA, ancienne Présidente de la Transition de la République Centrafricaine, en collaboration avec l'Ambassadeur Patrice Eugene CURÉ, membre du Comité des anciens de la COMESA de la République de l’Île Maurice. La Mission a été rehaussée par la présence effective de SEM Bankole ADEOYE, Commissaire aux Affaires Politiques, Paix et Sécurité (CAPPS) de l’UA.

La Mission conjointe est composée de soixante-dix (70) Observateurs de court terme (OCT) issus de la diversité géographique du Continent notamment des : Eminents diplomates des Etats membres accrédités auprès de l'UA, des membres du Parlement Panafricain (PAP), des fonctionnaires des Organes de Gestion des Elections (OGE), des membres d'Organisations de la Société Civile (OSC) africaine, des experts électoraux, des spécialistes des droits de l'homme, du genre, de la jeunesse et des médias. Ils proviennent des trente-cinq (35) Etats membres suivants :  Afrique du Sud, Algérie, Angola, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cabo-Verde, Cameroun, Comores, Congo, Côte d'Ivoire, Égypte, Eswatini, Éthiopie, Gabon, Ghana, Guinée équatoriale, île Maurice, Kenya, Maroc, Mauritanie, Niger, Nigeria, Ouganda, Rwanda, République centrafricaine, République Arabe Sahraoui Démocratique, République Démocratique du Congo, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal, Seychelles, Tanzanie, Tchad, Tunisie, et Zimbabwe. 

Ce déploiement s’est fait conformément aux instruments juridiques internationaux, continentaux et régionaux pertinents en la matière ainsi que le Cadre Légal National. Il s’agit entre autres de :

·       la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DIDH) ;

·        le Pacte international relatif aux droits Civils et Politiques (PIDCP) ;

·        la Déclaration de Principe sur l’Observation Electorale Internationale ;

·        la Charte Africaine de la Démocratie, des Elections et de la Gouvernance (CADEG); 

·       la Déclaration de l’OUA/UA sur les principes régissant les élections démocratiques en Afrique ;

·        les Directives de l’UA pour les Missions d’observation et de suivi des élections ;

·        l’aspiration 3 de l’Agenda 2063, 

·       le Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP) ;

·        les Principes pour la gestion, le suivi et l'observation des élections, des lignes directrices d'observation des élections de COMESA, ainsi que 

·       la Constitution,  les lois et règlements de la République de Madagascar.  

]]>
2023-11-18 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/declaration-preliminaire-mission-conjointe-d-observation-electorale-de-l-union-africaine-ua-et-du-marche-commun-de-l-afrique-orientale-comesa-pour-l-election-presidentielle-du-16-novembre-2023-en-republique-de-madagascar-antananarivo-le-18-novembre-2023
<![CDATA[Avis Aux Médias : Conférence de presse de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC), de l'Union africaine (UA), du Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA) et de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF).]]>/fr/article/avis-aux-medias-conference-de-presse-de-la-communaute-de-developpement-de-l-afrique-australe-sadc-de-l-union-africaine-ua-du-marche-commun-de-l-afrique-orientale-et-australe-comesa-et-de-l-organisation-internationale-de-la-francophonie-oifINVITATION AUX REPRÉSENTANTS DES MÉDIAS

Quoi :

Les chefs des Missions d'observation électorales de la SADC (MOE-SADC), de l'Union africaine et du COMESA (UA – COMESA) ainsi que de la Francophonie (OIF) invitent la presse nationale et internationale basée à Madagascar, a la conférence de presse qu’ils organisent le samedi 18 novembre 2023 pour la publication de leurs déclarations préliminaires relative à l'élection présidentielle du 16 novembre 2023.

Il s’agit de :

  • S.E. Le général de brigade Godfrey Miyanda, ancien vice-président de la République de Zambie (SEOM)
  • S.E. Mme Catherine Samba-Panza, ancienne Présidente de Transition de la République Centrafricaine
  • Amb. Patrice Eugine Cure, membre du Comité des Anciens du COMESA
  • S.E. Micheline Calmy-Rey, ancienne présidente de la Confédération suisse (FEM).
]]>
2023-11-17 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/avis-aux-medias-conference-de-presse-de-la-communaute-de-developpement-de-l-afrique-australe-sadc-de-l-union-africaine-ua-du-marche-commun-de-l-afrique-orientale-et-australe-comesa-et-de-l-organisation-internationale-de-la-francophonie-oif
<![CDATA[Communiqué de la 1186ème réunion du CPS,tenue le 16 novembre 2023 sur l’exposé sur la situation au Soudan du Sud ]]>/fr/article/communique-de-la-1185eme-reunion-du-cps-tenue-le-16-novembre-2023-sur-l-expose-sur-la-situation-au-soudan-du-sudAdopté par le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) lors de sa 1186e réunion tenue le 16 novembre 2023 sur l’exposé sur la situation au Soudan du Sud :

Le Conseil de Paix et de Sécurité,

Rappelant ses décisions et prises de position antérieures sur la situation au Soudan du Sud, en particulier le Communiqué [PSC/PR/COMM.1141 (2023)], adopté lors de sa 1141e réunion tenue le 28 février 2023, par lequel le CPS a adopté le rapport de sa mission de terrain au Soudan du Sud, qui s'est déroulée du 22 au 25 février 2023, et le Communiqué [PSC/PR/COMM.1092 (2022)], adopté lors de sa 1092e réunion tenue le 11 juillet 2022 ;

Conscient de la fin imminente de la transition à la fin du mois de décembre 2024 et réitérant l'engagement de l'UA en tant que garant de l'Accord revitalisé sur la résolution du conflit au Soudan du Sud (RARCSS), signé le 12 septembre 2018 ; et déterminé à assurer sa mise en œuvre réussie ;

Réaffirmant la solidarité de l'UA avec le peuple et le gouvernement de la République du Soudan du Sud dans leurs aspirations légitimes à restaurer une paix, une sécurité, une stabilité et un développement durables dans leur pays et, par extension, dans l'ensemble de l'Afrique ;

Reconnaissant que la mise en œuvre réussie de l'Accord revitalisé pour la résolution du conflit au Soudan du Sud (RARCSS), dans sa lettre et son esprit, est essentielle pour mettre fin à la situation actuelle au Soudan du Sud;

Prenant note des remarques liminaires de S.E. Ambassadeur Abdi Mahamoud Eybe, Représentant permanent de la République de Djibouti auprès de l'Union africaine (UA) et Président du Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'UA pour le mois de novembre 2023, et de l'exposé du Représentant spécial du Président de la Commission de l'UA pour le Soudan du Sud et Chef du Bureau de liaison de l'UA à Juba, S.E. Ambassadeur Professeur Joram Mukama Biswaro ; prenant également note, respectivement, de la déclaration du Chargé d'affaires par intérim de l'Ambassade de la République du Soudan du Sud à Addis-Abeba, S.E. M. David Dang Kong ; du représentant de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) ; du Président intérimaire de la Commission conjointe de suivi et d'évaluation reconstituée (RJMEC), le Général de Division (à la retraite) Charles Gituai ; de S.E. M. Nicholas Haysom, Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour le Soudan du Sud et Chef de la Mission des Nations unies au Soudan du Sud  (UNMISS) ; du représentant permanent de la République d'Afrique du Sud, S.E. Ambassadeur Edward Makaya, en sa qualité de Président du Comité ad hoc de l'UA pour le Soudan du Sud (C-5)  et des déclarations également faites par les autres représentants du C-5, notamment l'Algérie, le Tchad, le Nigéria et le Rwanda;

]]>
2023-11-16 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1185eme-reunion-du-cps-tenue-le-16-novembre-2023-sur-l-expose-sur-la-situation-au-soudan-du-sud
<![CDATA[Communiqué de la 1185ème réunion du CPS, tenue le 15 novembre 2023, au niveau ministériel, sur la situation au Soudan]]>/fr/article/communique-de-la-1185eme-reunion-du-cps-tenue-le-15-novembre-2023-au-niveau-ministeriel-sur-la-situation-au-soudanAdopté par le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) à sa 1185e réunion tenue le 15 novembre 2023, au niveau ministériel, sur la situation au Soudan.

Le Conseil de paix et de sécurité,

Rappelant toutes ses décisions et déclarations précédentes sur la situation au Soudan , notamment le Communiqué [PSC/HoSG/ COMM.1156 (2023)] adopté à sa 1156e réunion tenue au niveau des chefs d'État et de gouvernement le 27 mai 2023 et le Communiqué [PSC/PR/COMM.1149 (2023)] adopté à sa 1149e réunion tenue le 16 avril 2023, ainsi que le communiqué de presse [PSC/PR/BR.1154 (2023)] adopté à sa 1154e réunion tenue le 16 mai 2023;

Réaffirmant l'engagement continu de l'UA à respecter la souveraineté, l'intégrité territoriale, l'unité nationale et l'indépendance de la République du Soudan ;

Réitérant la solidarité de l'UA avec le peuple soudanais dans son aspiration légitime à la restauration de l'ordre constitutionnel par le biais d'un gouvernement dirigé par des civils ;

Notant les remarques liminaires de S.E. Mahamoud Ali Youssouf, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de la République de Djibouti et Président du Conseil de paix et de sécurité (CPS) pour le mois de novembre 2023, la déclaration de S.E. l'Ambassadeur Bankole Adeoye, Commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité, la communication de S.E. Mohamed Belaich, Représentant spécial du Président de la Commission au Soudan,  ainsi que les déclarations du Secrétaire exécutif de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) et des représentants des membres du Groupe restreint sur le Soudan ; et

]]>
2023-11-15 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1185eme-reunion-du-cps-tenue-le-15-novembre-2023-au-niveau-ministeriel-sur-la-situation-au-soudan
<![CDATA[Déclaration d’arrivée : L'Union africaine et le Marché commun de l'Afrique orientale et australe annoncent l'arrivée de la Mission conjointe d'observation des élections pour l'élection présidentielle du 16 novembre 2023 en République de Madagascar]]>/fr/article/declaration-d-arrivee-l-union-africaine-et-le-marche-commun-de-l-afrique-orientale-et-australe-annoncent-l-arrivee-de-la-mission-conjointe-d-observation-des-elections-pour-l-election-presidentielle-du-16-novembre-2023-en-republique-de-madagascarLa Mission conjointe de l'Union africaine (UA) et du Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA) d'observation des élections est arrivée à Madagascar le 10 novembre 2023. À l'invitation du gouvernement malgache, le président de la Commission de l'Union africaine, S.E. Moussa Faki Mahamat, a approuvé le déploiement de cette mission de court terme (OCT) de l'UA-COMESA pour observer et rendre compte du déroulement de l'élection présidentielle du 16 novembre 2023.

]]>
2023-11-13 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/declaration-d-arrivee-l-union-africaine-et-le-marche-commun-de-l-afrique-orientale-et-australe-annoncent-l-arrivee-de-la-mission-conjointe-d-observation-des-elections-pour-l-election-presidentielle-du-16-novembre-2023-en-republique-de-madagascar
<![CDATA[Declaration conjointe : sixieme reunion consultative informelle annuelle entrele conseil de paix et de securite de l'Union africaine et la commission de consolidation de la paix des Nations unies - new york/addis-abeba, le 13 novembre 2023]]>/fr/article/declaration-conjointe-sixieme-reunion-consultative-informelle-annuelle-entrele-conseil-de-paix-et-de-securite-de-l-union-africaine-et-la-commission-de-consolidation-de-la-paix-des-nations-unies-new-york-addis-abeba-le-13-novembre-20231. Le 13 novembre 2023, le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) et la Commission de consolidation de la paix (CCP) des Nations unies ont tenu leur 6e réunion consultative informelle annuelle en format hybride.  La 6e Réunion consultative informelle annuelle a été coprésidée par S.E. l'Ambassadeur Abdi Mahamoud Eybe, Représentant permanent de la République de Djibouti et Président du CPS de l'UA pour le mois de novembre 2023, et S.E. M. Ivan Šimonovi?, Président de la Commission de consolidation de la paix des Nations unies (CCP de l'ONU). Le Président était accompagné de S.E. M. Muhammad Abdul Muhith et de S.E. M. Thomas Peter Zahneisen, Vice-présidents de la Commission, de S.E. M. Sérgio França Danese, Président de la Formation Guinée-Bissau de la CCP, de S.E. M. Omar Hilale, Président de la Formation République centrafricaine de la CCP, et de S.E. Mme Anna Karin Eneström, Présidente de la Formation Libéria de la CCP.

]]>
2023-11-13 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/declaration-conjointe-sixieme-reunion-consultative-informelle-annuelle-entrele-conseil-de-paix-et-de-securite-de-l-union-africaine-et-la-commission-de-consolidation-de-la-paix-des-nations-unies-new-york-addis-abeba-le-13-novembre-2023
<![CDATA[Résumé des conclusions: Revitaliser les processus de Nouakchott et de Djibouti : améliorer l'échange de renseignements en vue de renforcer la sécurité dans les régions sahélo-saharienne et de la Corne de l'Afrique, 5-7 novembre 2023, Nouakchott, Mauritanie ]]>/fr/article/resume-des-conclusions-revitaliser-les-processus-de-nouakchott-et-de-djibouti-ameliorer-l-echange-de-renseignements-en-vue-de-renforcer-la-securite-dans-les-regions-sahelo-saharienne-et-de-la-corne-de-l-afrique-5-7-novembre-2023-nouakchott-mauritanie
  • La Commission de l'Union africaine, en collaboration avec le Comité des Services de Renseignements et de Sécurité Africains (CISSA) et le Gouvernement de la République islamique de Mauritanie, ont convoqué à Nouakchott en Mauritanie du 5 au 7 novembre 2023 la réunion de consultation au niveau technique sur la revitalisation des processus de Nouakchott et de Djibouti, mis en place pour faire face aux menaces à la sécurité respectivement dans les régions sahélo-saharienne et de la Corne de l'Afrique/Afrique de l'Est.

  • ]]>
    2023-11-07 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/resume-des-conclusions-revitaliser-les-processus-de-nouakchott-et-de-djibouti-ameliorer-l-echange-de-renseignements-en-vue-de-renforcer-la-securite-dans-les-regions-sahelo-saharienne-et-de-la-corne-de-l-afrique-5-7-novembre-2023-nouakchott-mauritanie
    <![CDATA[Communiqué de la 1184eme réunion tenue le 7 novembre 2023 sur le Rapport d'Évaluation continentale des risques de sécurité liés au climat en Afrique sur le lien entre le changement climatique, la paix et la sécurité et le Rapport du Président de la Commission de l'UA sur l'étude sur le lien entre le changement climatique, la paix et la sécurité en Afrique ]]>/fr/article/communique-de-la-1184eme-reunion-tenue-le-7-novembre-2023-sur-le-rapport-d-evaluation-continentale-des-risques-de-securite-lies-au-climat-en-afrique-sur-le-lien-entre-le-changement-climatique-la-paix-et-la-securite-et-le-rapport-du-president-de-la-commiAdopté par le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) à sa 1184e réunion tenue le 7 novembre 2023 sur le Rapport d'Évaluation continentale des risques de sécurité liés au climat en Afrique sur le lien entre le changement climatique, la paix et la sécurité et le Rapport du Président de la Commission de l'UA sur l'étude sur le lien entre le changement climatique, la paix et la sécurité en Afrique.

    Le Conseil de paix et de sécurité,

    Rappelant ses décisions et déclarations antérieures sur le lien entre le changement climatique, la paix et la sécurité, ainsi que la nécessité d'accélérer la finalisation de l'étude sur l'évaluation des risques de sécurité liés au climat, notamment le Communiqué [PSC/PR/COMM.1079 (2022)] adopté à sa 1079e réunion tenue le 21 avril 2022 et le Communiqué [PSC/MIN/COMM.1114 (2022)] adopté à sa 1114e réunion, tenue au niveau ministériel, le 18 octobre 2022 ; 

    Rappelant également le Communiqué de presse [PSC/PR/BR.DCCLXXIV] adopté à sa 774e réunion tenue le 21 mai 2018 sur « le lien entre le changement climatique et les conflits en Afrique et la réponse aux implications sécuritaires », ainsi que le Communiqué [PSC/PR/COMM.1051 (2021)] adopté à sa 1051e réunion tenue le 26 novembre 2021, demandant à la Commission de l'UA d'accélérer la finalisation de l'étude sur l'évaluation des risques de sécurité liés au climat ;

    Notant les remarques liminaires de S.E. l'Ambassadeur Abdi Mahamoud Eybe, Représentant permanent de la République de Djibouti auprès de l'UA et Président du CPS pour le mois de novembre 2023, et les communications de S.E. l'Ambassadeur Bankole Adeoye, Commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité, et du Dr Seth Osafo, Représentant du Groupe des négociateurs africains ; et

    ]]>
    2023-11-07 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1184eme-reunion-tenue-le-7-novembre-2023-sur-le-rapport-d-evaluation-continentale-des-risques-de-securite-lies-au-climat-en-afrique-sur-le-lien-entre-le-changement-climatique-la-paix-et-la-securite-et-le-rapport-du-president-de-la-commi
    <![CDATA[Communiqué de presse : La réunion sur la revitalisation des processus de Nouakchott et de Djibouti : amélioration de l'échange de renseignements en vue du renforcement de la sécurité dans les régions sahélo-saharienne et de la Corne de l'Afrique se tient à Nouakchott, en Mauritanie, du 5 au 7 Novembre 2023. ]]>/fr/article/la-reunion-sur-la-revitalisation-des-processus-de-nouakchott-et-de-djibouti-amelioration-de-l-echange-de-renseignements-en-vue-du-renforcement-de-la-securite-dans-les-regions-sahelo-saharienne-et-de-la-corne-de-l-afrique-se-tient-a-nouakchott-en-mauritaNouakchott, Mauritanie, le 05 novembre 2023: La Commission de l'Union africaine, en collaboration avec le Comité des Services de Renseignements et de Sécurité Africains (CISSA) et le Gouvernement de la République islamique de Mauritanie, organise aujourd'hui 5 novembre 2023, à Nouakchott, en Mauritanie, une consultation technique de trois jours sur la revitalisation des processus de Nouakchott et de Djibouti, mis en place pour faire face aux menaces sécuritaires dans les régions sahélo-saharienne et de la Corne de l'Afrique/Afrique de l'Est.

    ]]>
    2023-11-05 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/la-reunion-sur-la-revitalisation-des-processus-de-nouakchott-et-de-djibouti-amelioration-de-l-echange-de-renseignements-en-vue-du-renforcement-de-la-securite-dans-les-regions-sahelo-saharienne-et-de-la-corne-de-l-afrique-se-tient-a-nouakchott-en-maurita
    <![CDATA[Communiqué de la 1183ème réunion du Conseil de paix et de sécurité, tenue le 3 novembre 2023, sur le thème : "Jeunesse, Paix et Sécurité en Afrique"]]>/fr/article/communique-de-la-1183eme-reunion-du-conseil-de-paix-et-de-securite-tenue-le-3-novembre-2023-sur-le-theme-jeunesse-paix-et-securite-en-afriqueAdopté par le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) à sa 1183e réunion tenue le 3 novembre 2023 sur le thème : Jeunesse, Paix et Sécurité en Afrique :

    Le Conseil de paix et de sécurité,

    Rappelant la Charte africaine de la jeunesse adoptée par la 7e Session ordinaire de la Conférence des chefs d'État et de gouvernement de l'UA tenue à Banjul (Gambie) le 2 juillet 2006, en particulier l'article 17qui reconnaît le rôle important de la jeunesse dans la promotion de la paix et de la sécurité en Afrique ;   

    Rappelant également les décisions de la Conférence relatives à ce thème, notamment la Décision [Assembly/AU/Dec.842 (XXXVI)] adoptée par la Conférence des chefs d'État et de gouvernement de l'UA à la 36e Session ordinaire de la Conférence de l'Union qui s'est tenue du 18 au 19 février 2023 et la Décision [Assembly/AU/Dec.815(XXXV)] adoptée par la Conférence des chefs d'État et de gouvernement de l'UA à la 35e session ordinaire de la Conférence de l'Union tenue les 5 et 6 février 2022, ainsi que les résolutions 2250 (2015), 2419 (2018) et 2535 (2020) du Conseil de sécurité des Nations unies ;

    Rappelant en outre la Déclaration de Bujumbura adoptée le 23 avril 2022 suite à l'organisation réussie du Dialogue continental sur la jeunesse, la paix et la sécurité à Bujumbura, en République du Burundi ;

    Résolus à mettre en œuvre ses décisions et déclarations antérieures sur « Jeunesse, Paix et Sécurité », en particulier le Communiqué de presse [PSC/PR/PS.1118 (2022)] adopté à sa 1118e réunion tenue le 3 novembre 2022, et le Communiqué [PSC/PR/COMM.1067 (2022)] adopté à sa 1067e réunion tenue le 3 mars 2022 ;

    Fidèle à la réalisation de l'Agenda 2063, notamment les aspirations 4 et 6 qui envisagent une Afrique en paix et en sécurité et une Afrique Afrique dont le développement est axé sur les populations, qui s’appuie sur le potentiel de ses populations, notamment celles des femmes et des jeunes, qui se soucie du bien-être des enfants ;

    Notant les remarques liminaires de S.E. l'Ambassadeur Abdi Mahamoud Eybe, Représentant permanent de la République de Djibouti auprès de l'UA et Président du CPS pour le mois de novembre 2023, la déclaration de S.E. l'Ambassadeur Adeoye Bankole, Commissaire de l'UA aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité, prononcée en son nom, et la déclaration de S.E. Parfait Onanga-Anyanga, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies et Chef du Bureau des Nations Unies auprès de l'UA ;

    Notant également la déclaration de Mme Chido Cleo Mpemba, Envoyée spéciale du Président de la Commission de l'UA sur la jeunesse et les déclarations des Jeunes Ambassadeurs Africains pour la Paix (AYAP), à savoir :  M. Achaleke Christian Leke, Région de l'Afrique centrale, Mme Diana Paulo Chando, Région de l'Afrique de l'Est, Mme Khouloud Baghouri, Région de l'Afrique du Nord, Mme Cynthia Chigwenya, Région de l'Afrique australe, et M. Mohamed Kunta, Région de l'Afrique de l'Ouest, pour ne citer que les personnes qui ont pris la parole ;

    Réaffirmant l'engagement de l'UA à associer la jeunesse aux processus de paix et de sécurité sur le continent et à trouver des solutions aux causes profondes des crises et des conflits qui touchent la jeunesse africaine et entravent ses aspirations légitimes au bien-être, au développement et à la justice ; et

    ]]>
    2023-11-03 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1183eme-reunion-du-conseil-de-paix-et-de-securite-tenue-le-3-novembre-2023-sur-le-theme-jeunesse-paix-et-securite-en-afrique
    <![CDATA[Appel à candidatures pour la 3ème cohorte de jeunes ambassadeurs africains pour la paix (AYAP) ]]>/fr/article/188Appel à candidatures: Jeunes ambassadeurs africains pour la paix (AYAP)


    Délai de dépôt des candidatures : 31 octobre 2023

    ]]>
    2023-10-31 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/188
    <![CDATA[Communiqué de la 1182ème réunion du CPS tenue le 27 octobre 2023, sur le rapport du Président de la Commission sur la lutte contre le terrorisme en Afrique]]>/fr/article/communique-de-la-1182eme-reunion-du-cps-tenue-le-27-octobre-2023-sur-le-rapport-du-president-de-la-commission-sur-la-lutte-contre-le-terrorisme-en-afriqueAdopté par le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) à sa 1182e réunion tenue le 27 octobre 2023, sur le rapport du Président de la Commission sur la lutte contre le terrorisme en Afrique : 

    Le Conseil de paix et de sécurité :

    Profondément préoccupé par la menace croissante à la paix, à la sécurité et à la stabilité en Afrique que représente la propagation du terrorisme et de l'extrémisme violent à travers le continent, qui compromet les efforts de l'UA visant à faire taire les armes en Afrique à l'horizon 2030, et entrave les progrès dans la réalisation des aspirations de l'Agenda 2063 de l'UA et de l'Agenda 2030 des Nations unies sur les Objectifs de développement durable (ODD) ;

    Rappelant la Décision [Ext/Assembly/AU/Dec.(XVI)] sur le terrorisme et les changements anticonstitutionnels de gouvernement en Afrique adoptée par la 16e session extraordinaire de la Conférence des chefs d'État et de gouvernement de l'UA tenue le 28 mai 2022 à Malabo (Guinée équatoriale), par laquelle la Conférence est convenue de mettre en place un Comité ministériel de lutte contre le terrorisme en vue de donner une impulsion à la lutte contre le terrorisme à l'échelle continentale ;

    Rappelant également la Convention de l'OUA de 1999 sur la prévention et la lutte contre le terrorisme et toutes ses décisions et déclarations antérieures sur le terrorisme et l'extrémisme violent en Afrique, en particulier le Communiqué [PSC/MIN/COMM.1111 (2022)] adopté à sa 1111e réunion, tenue le 7 octobre 2022 ;  

    Réaffirmant l'engagement de l'UA en faveur du dispositif international de lutte contre le terrorisme tel que défini dans les traités et conventions pertinents de l'OUA/UA, les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies et la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations unies, ainsi que la solidarité de l'UA avec les populations du continent, en particulier celles qui pâtissent du fléau du terrorisme et de l'extrémisme violent ;

    Notant la déclaration liminaire de S.E. l'Ambassadeur Daniel Owassa, Représentant permanent de la République du Congo, en sa qualité de Président du CPS pour le mois d'octobre 2023, du discours d'ouverture de S.E. l'Ambassadeur Bankole Adeoye, Commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité, et de la communication de M. Idriss Mounir Lallali, Directeur par intérim du Centre africain d'études et de recherche sur le terrorisme (CAERT) ; et

    ]]>
    2023-10-27 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1182eme-reunion-du-cps-tenue-le-27-octobre-2023-sur-le-rapport-du-president-de-la-commission-sur-la-lutte-contre-le-terrorisme-en-afrique