comments

Bangui, le 17 mars 2014 : La Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA) a appréhendé, dans la matinée du 16 mars 2014, un groupe d’individus armés, en flagrant délit de pillage d’une villa de particuliers se trouvant derrière le camp Fidel OBROUX, à proximité immédiate du siège du Bureau des Nations unies pour la Coordination des Affaires humanitaires (OCHA), dans le 4ème arrondissement de Bangui. Les éléments du contingent burundais de la Force de la MISCA en charge de la sécurisation de quatre (4) des huit (8) arrondissements de la capitale ont été alertés par des riverains, aux alentours de 9:00, heure locale, et leur prompte réaction a permis de mettre fin à ces actes de pillages.

Le bilan de l’opération est comme suit: 8 hommes armés appréhendés et 3 armes légères de type AK47 saisies, avec 3 chargeurs garnis de munitions de calibre 7,62 mm. Les éléments de la Force de la MISCA ont également immobilisé un taxi qui servait au transport des effets volés. Les premières auditions révèlent que les 8 hommes armés sont des éléments des Forces armées centrafricaines (FACA), a priori en rupture de ban avec leur hiérarchie militaire. Les assaillants ont été remis aux officiers de police judiciaire de la composante police de la MISCA, et les enquêtes sont en cours pour identifier d’éventuelles complicités.

 Dans la même journée du 16 mars 2014, des éléments du contingent congolais de la Force de la MISCA basés à Nola, dans la préfecture de la SANGHA MBAÉRÉ, ont, au cours d’une mission d’escorte de travailleurs de l’opérateur téléphonique ORANGE, procédé au démantèlement de plusieurs barrages routiers et au désarmement des éléments du groupe des anti-Balaka qui tenaient lesdits barrages, entre les localités de Nola et Berberati. Six (6) fusils de chasse de calibre 12 ont été récupérés au cours de cette mission d’escorte.

 Le Représentant spécial de la Présidente de la Commission et chef de la MISCA, le Général Jean-Marie Michel Mokoko, se réjouit de la collaboration entre les éléments de la MISCA et les populations centrafricaines et souligne que la sectorisation, par la MISCA, de la ville de Bangui et de l’ensemble du territoire centrafricain vise précisément à renforcer davantage ce lien de proximité entre la Mission et les populations civiles. La MISCA ne ménagera aucun effort pour la mise en œuvre robuste de son mandat de protection des populations civiles et de soutien à la transition en cours.

Posted by Messay
Last updated by Limi Mohammed

Nous utilisons des cookies sur notre site web et application mobile pour améliorer la présentation du contenu et l'expérience utilisateur. Nos cookies sont sécurisés et ne stockent pas d'informations personnelles.
Notre ambition est de servir du contenu de qualité à la demande et dans le format approprié afin que vous puissiez engager l'Union africaine de façon constructive dans vos rôles spécifiques.
Si vous avez des questions, vous pouvez contacter directement le Spécialiste Knowledge Management et Administrateur Web à l'adresse shashlm@africa-union.org

COMMENTS