comments

Madame la Vice-présidente de la Commission de l’UA,

Monsieur le Représentant du Gouvernement de la République fédérale et démocratique d’Ethiopie,

Madame la Représentante Permanente du Rwanda,

Mesdames Messieurs les Commissaires,

Mesdames Messieurs les Ambassadeurs et Représentants des Organisations internationales,

Messieurs les Représentants des Confessions religieuses,

Chers sœurs et frères de la Communauté rwandaise à Addis Abeba,

Chers Concitoyens d’Afrique et de la Diaspora,

Mesdames, Messieurs, 

Il y a 28 ans, jour pour jour, débutait l’un des plus horribles génocides de l’histoire contemporaine, celui des Tutsi au Rwanda. En l’espace de trois mois, près d’un million de personnes ont été tuées dans des conditions atroces.

Par devoir de mémoire pour les victimes du génocide déclenché le 7 Avril 1994, par solidarité avec les survivants, les familles des victimes et avec le Rwanda, l’Union africaine célèbre chaque année cette terrible journée ou tout un pays a basculé dans une horreur indicible.

L’objectif de cette commémoration est aussi de rappeler à l’Afrique et au reste du monde ainsi qu’aux nouvelles générations ce drame vécu par un pays et un peuple afin que cette tragédie ne tombe jamais dans le trou de l’histoire.

En maintenant allumée dans les esprits cette flamme de l’horreur, nous voulons que ce drame ne se répète plus jamais. Vingt-huit ans après, le Rwanda et les rwandais ont su pardonner, mais n’ont pas oublié. Mieux, ils se sont relevé avec un incroyable courage pour affronter les difficiles défis de la réconciliation et de la reconstruction.

En la matière, le chemin parcouru par le Rwanda suscite admiration et respect tant les réussites sont rapides et spectaculaires. C’est le lieu de rendre une fois de plus un hommage tout particulier au peuple rwandais pour son incomparable résilience et aux dirigeants, en particulier le Président Paul Kagamé, pour leur admirable gestion de l’après-génocide.

Mesdames, Messieurs,

Le génocide contre les Tutsi au Rwanda n’arrête pas d’interroger notre conscience. Comment des êtres humains, doués de raisons et de sentiments, vivant dans le même espace depuis des siècles, partageant la même langue et la même religion, ont-ils-pu arriver à une telle extrémité ?

Au-delà de toutes les explications que nous donne l’histoire du Rwanda et qui nous enseigne sur la complexité de la nature humaine, il y a cette réalité sociologique que partage la plupart des pays africains. Comme au Rwanda, la colonisation a contribué à forger un peu partout en Afrique des réflexes identitaires au sein des populations qui ont toujours vécu dans l’harmonie.

Les rivalités ethniques et tribales, exacerbées pour toutes sortes de raisons, ont pris une grande ampleur. L’extrémisme religieux violent s’y est ajouté, le tout donnant souvent lieu à des affrontements extrêmement meurtriers.

C’est le lieu ici d’interpeler les dirigeants africains sur le danger que représente les antagonismes ethnique et religieux qui, instrumentalisés ou mal gérés, peuvent constituer une menace pour l’existence même des États. Justement, ce qui s’est passé au Rwanda est la résultante des échecs de tous les systèmes politiques issus de l’indépendance, marqués par l’exclusion, le mépris et l’injustice, des tares encore en vigueur dans certaines régions du Continent.

Le Rwanda a su habilement écarter cette menace par une gestion avisée de l’après génocide, notamment dans les domaines de la justice, de la réconciliation et de la sécurité. Il a puisé dans ses traditions ancestrales et fait preuve de rigueur dans la gouvernance pour conjurer la haine et la vengeance, toutes choses qui ont permis la reconstruction physique du pays et un réarmement moral des Rwandais.

Vingt-huit ans après le génocide, les souvenirs sont encore vivaces, mais ils n’ont pas empêché les protagonistes d’hier de s’unir aujourd’hui et de se transformer en une puissante force de réhabilitation et d’affirmation de leur pays.

Atteint jusque dans ses fondements, le Rwanda a réussi sa régénérescence. Mieux, il a offert à l’Afrique une belle leçon de dépassement et de courage, un bel exemple de dynamisme et de créativité.

En ce jour anniversaire du génocide, l’Union africaine exprime une fois de plus son soutien aux dirigeants et au peuple rwandais.

Puisse le Tout puissant bénir le Rwanda.

Posted by Abraham Kebede

Nous utilisons des cookies sur notre site web et application mobile pour améliorer la présentation du contenu et l'expérience utilisateur. Nos cookies sont sécurisés et ne stockent pas d'informations personnelles.
Notre ambition est de servir du contenu de qualité à la demande et dans le format approprié afin que vous puissiez engager l'Union africaine de façon constructive dans vos rôles spécifiques.
Si vous avez des questions, vous pouvez contacter directement le Spécialiste Knowledge Management et Administrateur Web à l'adresse shashlm@africa-union.org

COMMENTS