comments

1. Le 2 avril 2020, les représentants des institutions garantes de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo et la région se sont réunis par vidéoconférence. L’objectif principal de la réunion était de discuter de l’impact de la pandémie COVID-19 sur la région et sur la mise en œuvre de l’Accord-cadre, y compris la tenue du 10eme Sommet du Mécanisme régional de suivi (MRS), et d'échanger sur les récents développements en matière de paix et sécurité dans la région des Grands Lacs.

2. Étaient présents Monsieur Huang Xia, Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies (ONU) pour la région des Grands Lacs (Président), Monsieur Basile Ikouebe, Représentant spécial du Président de la Commission de l’Union africaine (UA) pour la région des Grands Lacs, Monsieur Zachary Muburi-Muita, Secrétaire exécutif de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), et le Commandant Fillipus Hashondili Nghilondwa, représentant le Dr. Stergomena Lawrence Tax, Secrétaire exécutif de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC). 


Impact de la pandémie COVID-19 sur la région


3. Les représentants des Garants ont noté avec une profonde inquiétude la propagation de la pandémie COVID-19 et ses effets graves et potentiellement en cascade sur les pays et les populations de la région des Grands Lacs. Ils ont relevé que si la pandémie n’était guère bien contenue, elle était susceptible de provoquer de grandes perturbations économiques, des tensions sociales et des souffrances humaines, ce qui constitue une menace en particulier pour les couches les plus vulnérables de la population, notamment les femmes et les jeunes qui subissent déjà les conséquences des décennies de conflits. Les Garants ont exprimé leurs condoléances aux Gouvernements et à ceux qui ont perdu des proches à la suite de la pandémie et ont souhaité un prompt rétablissement aux victimes convalescentes. Ils ont salué et exprimé leur soutien total aux efforts et aux mesures coordonnées prises à ce jour par les pays de la région pour lutter contre la pandémie, tant au niveau national que régional, y compris les résultats des réunions des Ministres de la santé de la SADC et de la Communauté de l’Afrique de l’Est, qui se sont tenues respectivement les 9 et 25 mars 2020. 


4. Notant les implications socio-économiques et humanitaires de la pandémie du COVID-19 et les mesures prises pour enrayer sa progression, les représentants des Garants ont appelé les pays signataires de l’Accord-cadre à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les populations les plus vulnérables et à veiller à ce que les chaînes d’approvisionnement régionales continuent de fonctionner à travers la libre circulation des marchandises et du fret. 


5. Conformément aux appels du Secrétaire général des Nations Unies, Monsieur António Guterres, et du Président de la Commission de l'Union africaine, Monsieur Moussa Faki, les représentants des Garants ont exprimé leur volonté d’inviter les institutions financières internationales et les partenaires à la mobilisation des ressources nécessaires pour aider la région à faire face à la pandémie du COVID-19 et à progresser vers la stabilisation et le développement durable.


6. Compte tenu de la vulnérabilité accrue des femmes et des filles, les représentants des Garants ont appelé toutes les parties prenantes à veiller à ce que des mécanismes de soutien adaptés soient mis en place pour protéger la vie des femmes et des filles, ainsi que pour lutter contre les violences sexuelles et celles basées sur le genre. Cela nécessite un renforcement des capacités et des réseaux entre les entités nationales et la société civile, y compris dans le cadre de la réponse au COVID-19. Reconnaissant le rôle des femmes en tant que contributeurs clés au secteur agricole de la région, les représentants des Garants ont appelé à un soutien durable des Gouvernements et des partenaires et ont encouragé les femmes et les jeunes à ne pas céder, mais à rester unis et forts même face à la menace posée par la crise du COVID-19.
Développements récents en matière de paix et de sécurité dans la région.

7. Les représentants des Garants ont noté que cette pandémie touchait la région à un moment décisif de son histoire, notamment au regard des progrès en matière de paix, de sécurité et de développement. A cet effet, ils ont reconnu les effets positifs sur la région de la transition politique pacifique en République démocratique du Congo (RDC), de la signature de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine (RCA), de la signature d’un Protocole d’Accord entre le Rwanda et l’Ouganda sous les auspices de l’Angola et de la RDC, de la transmission pacifique du pouvoir à un Gouvernement civil au Soudan, de la formation d’un Gouvernement d’unité national au Soudan du Sud ainsi que de la décision des Gouvernements de la RDC et de la Zambie de régler leur différend sur la démarcation des frontières entre les deux pays à travers le dialogue.


8. Les représentants des Garants ont exprimé leur appréciation et leur soutien aux Gouvernements de la région pour avoir choisi la voie de la coopération, de la collaboration, du dialogue et des bons offices, pour résoudre les différends entre les pays de la région qui pourraient affecter la paix et la sécurité. Ils ont rappelé que, bien que la situation résultant de la pandémie soit à la fois sans précédent et imprévisible, les efforts visant à renforcer les progrès obtenus à ce jour, et visant à faire avancer la coopération régionale devraient se poursuivre sans délai, dans l’intérêt général de la région. En effet, aujourd’hui plus que jamais, les pays des Grands Lacs pourraient bénéficier de façon significative d’un esprit de solidarité et d’unité pour surmonter les difficultés du moment et les défis relatifs à l’instabilité ancienne et récurrente dans la région. Les représentants des Garants ont appelé tous les acteurs à continuer de s’abstenir de toute action susceptible de compromettre les progrès accomplis dans les processus politiques aux niveaux national et régional, et ils les ont encouragés à faire preuve de détermination en faveur de la coopération et de l’intégration régionales.


9. En ce qui concerne la neutralisation des forces négatives dans la région, les représentants des Garants se sont félicités des progrès importants accomplis vers une approche globale, comprenant des mesures militaires et non militaires, conformément aux décisions des Chefs d’État et de Gouvernement prises lors de la 9ème réunion de haut niveau du Mécanisme régional de suivi qui a eu lieu en Ouganda, en octobre 2018. Ils ont encouragé les pays concernés à poursuivre de tels efforts pour éviter un regroupement et une remobilisation des forces négatives en cette période d'incertitude causée par le COVID-19 et de continuer à travailler ensemble en vue de leur neutralisation totale.


10. Ils ont pris note de la décision de reporter à une date ultérieure la 10ème réunion de haut niveau du Mécanisme régional de suivi, initialement prévue du 27 au 29 mars 2020 à Kinshasa, en RDC, et la Conférence sur l’investissement et le commerce dans la région des Grands Lacs, prévue quant à elle du 18 au 20 mars 2020 à Kigali, au Rwanda, en raison de la pandémie du COVID-19. Ils se sont déclarés prêts à soutenir la reprise, dès que possible, des préparatifs de ces deux événements visant à promouvoir la coopération et le développement dans la région. Ils ont par ailleurs demandé à l'Envoyé spécial Xia de solliciter des conseils de S.E. le Président Yoweri Museveni de l’Ouganda, et de S.E. le Président Félix Tshisekedi de la RDC, en leur qualité respective de président sortant et président entrant du Mécanisme régional de suivi, sur la meilleure voie à suivre concernant la mise en œuvre des décisions prises lors du dernier sommet de haut niveau et la préparation du prochain sommet.


Elections dans la région.


11. Les représentants des Garants ont pris note de la préparation en cours des élections dans la région, en particulier des élections générales prévues au Burundi en mai prochain et, à cet égard, ils ont appelé les autorités burundaises à garantir un processus électoral pacifique, inclusif et crédible.


Mots de remerciements 


12. Les participants ont remercié le président de la réunion pour avoir fait preuve de leadership, notamment en convoquant cette septième réunion des institutions garantes de l’Accord-cadre. Ils se sont engagés à poursuivre leurs échanges à travers des consultations régulières, en vue de mieux soutenir la paix et le développement durables des pays des Grands Lacs.

Posted by SitroomCom

Nous utilisons des cookies sur notre site web et application mobile pour améliorer la présentation du contenu et l'expérience utilisateur. Nos cookies sont sécurisés et ne stockent pas d'informations personnelles.
Notre ambition est de servir du contenu de qualité à la demande et dans le format approprié afin que vous puissiez engager l'Union africaine de façon constructive dans vos rôles spécifiques.
Si vous avez des questions, vous pouvez contacter directement le Spécialiste Knowledge Management et Administrateur Web à l'adresse shashlm@africa-union.org

TAGGED IN REGION(S) :
Headquarters - Addis ababa

COMMENTS