comments

Addis-Abeba, le 8 novembre 2018: S.E.M. l’Ambassadeur Smaïl Chergui,  Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’Union Africaine, a entrepris, du 5 au 7 novembre 2018, une visite de haut niveau au Burundi.

 

S.E.M. l’Ambassadeur Chergui était accompagné par S.E. Madame Catherine Samba-Panza, ancienne Présidente de la Transition de la République centrafricaine et Co-Présidente de Femwise Africa.  

La visite du Commissaire Chergui s’inscrit dans le contexte de la décision sur le Burundi adoptée par la Conférence de l’Union Africaine lors de la 31ème Session Ordinaire tenue à Nouakchott, en Mauritanie, les 1er et 2 Juillet 2018, rappelée par les Communiqués de la 797ème réunion du Conseil de Paix et de Sécurité, tenue à New York, le 24 septembre 2018, au niveau ministériel, et par la 794ème  réunion du Conseil de Paix et de Sécurité, tenue à Addis-Abeba, le 19 septembre 2018; aux termes desquels la Conférence avait demandé « à la Commission d’accompagner le Burundi durant cette phase et de contribuer, avec la Communauté de l’Afrique de l’Est, à ses efforts pour un dialogue inclusif et le renforcement de la démocratie et du respect des droits de l’Homme ».

S.E. le Commissaire Chergui a rencontré les Ministres des Affaires Etrangères, de la Défense et de l’Intérieur, et, à titre informel, S.E.M Gaston Sindimwo, Premier Vice-Président de la République. Il n’a pu rencontrer, comme convenu, S.E.M Pierre Kkurunziza, Président de la République. Il a également reçu l’ancien Président de la République burundaise, S.E.M. Sylvestre Ntibantunganya.

Ces entretiens ont permis de souligner l’attachement de l’Union Africaine, au lendemain de la rencontre de dialogue d’Arusha  à  laquelle le Gouvernement n’a pas pris part, à la promotion d’un accompagnement devant garantir un dialogue inclusif et la création d’un environnement apaisé permettant la libre expression, le respect des droits de l’homme, les activités des partis politiques, le retour des réfugiés et la relance de l’économie, y compris la question des sanctions.

Quant à elle, S.E. Madame Samba-Panza a concentré ses engagements sur les femmes sous l’égide de FemWise. Dans ce contexte, elle a tenu le 6 novembre 2008, la première réunion de la branche de FemWise du Burundi. Le long échange qui s’en est suivi a permis de sérier les conditions d’une plus grande implication des femmes médiatrices dans la résolution des défis qui se posent au Burundi ainsi que leur participation dans la préparation de l’échéance électorale de 2020, en relation avec la décision du Président Nkurunziza de transférer pacifiquement le pouvoir à son successeur à cette date.

 

 

Posted by Lulit Kebede

Nous utilisons des cookies sur notre site web et application mobile pour améliorer la présentation du contenu et l'expérience utilisateur. Nos cookies sont sécurisés et ne stockent pas d'informations personnelles.
Notre ambition est de servir du contenu de qualité à la demande et dans le format approprié afin que vous puissiez engager l'Union africaine de façon constructive dans vos rôles spécifiques.
Si vous avez des questions, vous pouvez contacter directement le Spécialiste Knowledge Management et Administrateur Web à l'adresse shashlm@africa-union.org

TAGGED IN REGION(S) :
Headquarters - Addis ababa

COMMENTS