comments

COMMUNIQUÉ

 

Adopté par le Conseil de paix et de sécurité (CPS) en sa 917ème  réunion tenue le 9 avril 2020, sur la situation humanitaire dans les pays affectés par l'invasion des criquets pèlerins en Afrique,

Le Conseil de paix et de sécurité,

Prenant note des communications soumises par le Représentant permanent de la République du Kenya auprès de l'Union africaine, S.E. l'Ambassadrice Catherine Muigai Mwangi, en sa qualité de Présidente du CPS pour le mois d'avril 2020, et de la note d'information présentée par le Secrétaire exécutif de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), S.E. Dr Workneh Gebeyehu Negewo;

Rappelant la réunion ministérielle conjointe inaugurale des pays de l'Afrique de l'Est et de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), tenue à Addis Abéba, le 7 février 2020, qui a sensibilisé à la menace posée par l'invasion des criquets pèlerins sur le continent;

Conscient de l'aspiration 1 de l'Agenda 2063 de l'UA, pour une Afrique prospère, qui appelle, entre autres, à mettre en place des mesures pour gérer durablement la riche biodiversité, les forêts, les terres et les eaux du continent, et à utiliser principalement des mesures adaptables, afin de lutter contre les risques de changement climatique ;

Agissant en vertu de l'article 7 de son Protocole, le Conseil de paix et de sécurité:

1. Note avec une profonde préoccupation la recrudescence des criquets pèlerins depuis juin 2019 et l'invasion continue affectant plusieurs pays du continent, y compris l'Éthiopie, le Soudan, le Soudan du Sud, l'Érythrée, la Somalie, Djibouti, le Kenya et l'Ouganda, qui ont entraîné une menace sans précédent pour la sécurité alimentaire et économique;
2. Met en garde contre une invasion prévisible ciblant également les régions de l’Ouest et du Nord du continent, d’autant plus que la saison des pluies dans les régions de l’ouest et du Sahel, durant le troisième trimestre de l’année, constitue un cadre favorable pour la reproduction des criquets.

3. Exprime également sa profonde préoccupation face au potentiel de l'invasion de criquets pèlerins de devenir un fléau continental ayant un impact débilitant sur la situation humanitaire, qui pourrait entraîner davantage de souffrances, de déplacements et d'éventuelles violences intercommunautaires, en particulier entre les agriculteurs et les éleveurs; et à cet égard, met en garde que le fait de ne pas contrôler les invasions actuelles risque d'amplifier et de propager l'invasion sur l'ensemble du continent;

4. Souligne, également, l’importance d’une réaction prompte à l’arrivée des premiers groupes acridiens afin d’atténuer leur niveau de propagation et de reproduction contribuant ainsi à réduire leurs risques environnementaux et économiques en Afrique ;

5. Souligne l'impératif de mesures soutenues pour freiner la propagation et l'augmentation de l'invasion acridienne à travers des opérations de surveillance et de contrôle efficaces utilisant aussi bien l'application aérienne que terrestre de pesticides;

6. Félicite le leadership de l'IGAD pour les efforts inlassables déployés en réponse à l'invasion de criquets pèlerins dans la région, y compris la fourniture de prévisions d'alerte rapide, afin d'aider les États membres dans leurs efforts visant à combattre et à freiner la propagation des criquets pèlerins et à atténuer l'impact sur l'agriculture et la sécurité alimentaire en général;

7. Se félicite de la création d'un groupe de travail de l'IGAD pour consolider les efforts de réponse conjoints avec l'Organisation de lutte contre les criquets pèlerins pour l'Afrique de l'Est (DLCO), les services de gestion des risques pays (CRS) et la FAO, ainsi que l'élaboration de la méthodologie et des outils d'évaluation de l'impact des criquets pèlerins; à cet égard, le Conseil attend avec intérêt que ce processus sera facilité par le Groupe de travail sur la sécurité alimentaire et la nutrition (FSNWG), qui est basé au Centre de prévision et d'application du climat de l'IGAD (ICPAC);

8. Se félicite, également, du travail accompli par le Comité de lutte contre le criquet pèlerin dans les régions du nord et de l’ouest de l’Afrique (CLCPNOA) pour faire face à ce fléau en termes de mesures préventives et des efforts de recherches de solutions durables.

9. Encourage fermement les États membre à renforcer davantage leur collaboration en vue d'éradiquer l'invasion de criquets pèlerins, entre autres, à travers la pulvérisation aérienne de pesticides dans les pays affectés, afin de prévenir un fléau régional et peut-être continental ayant un impact négatif sur l'agriculture, la sécurité alimentaire et économique;

10. Encourage les États membres et les partenaires de l'UA à apporter un soutien à l'IGAD et aux autres organes activant dans la lutte contre ce fléau, dans leurs efforts visant à surmonter les lacunes dans le domaine de la sécurité alimentaire, ainsi qu’à combattre et contenir l'invasion, qui doit cesser de devenir un fléau continental;

11. Demande à la Commission d’apporter un soutien technique à l'IGAD et à l’ensemble des acteurs sur le continents dans leurs efforts en vue de l'élaboration de la méthodologie et des outils d'évaluation de l'impact des criquets pèlerins, afin de faciliter le recensement des structures et des mécanismes adaptables appropriés pour lutter contre les futures invasions acridiennes dans la région et sur le continent;

12. Demande également à la Commission d'élaborer une stratégie à appliquer sur le continent, afin d'anticiper et de freiner efficacement la propagation de l'invasion acridienne; et

13. Décide de rester activement saisi de la question.

Posted by SitroomCom

Nous utilisons des cookies sur notre site web et application mobile pour améliorer la présentation du contenu et l'expérience utilisateur. Nos cookies sont sécurisés et ne stockent pas d'informations personnelles.
Notre ambition est de servir du contenu de qualité à la demande et dans le format approprié afin que vous puissiez engager l'Union africaine de façon constructive dans vos rôles spécifiques.
Si vous avez des questions, vous pouvez contacter directement le Spécialiste Knowledge Management et Administrateur Web à l'adresse shashlm@africa-union.org

COMMENTS