comments

1. Dans le cadre général des efforts déployés par l'Union africaine pour trouver une solution durable à la crise libyenne, la 27ème session ordinaire de la Conférence de l'Union africaine, réunie à Kigali, au Rwanda, les 17 et 18 juillet 2016, a réitéré l’engagement de l'UA à aider les parties libyennes à trouver une solution durable à la crise en Libye et à soutenir les initiatives du Président de l'UA, Idriss Deby Itno, du Tchad, en vue de la réconciliation entre tous les acteurs du pays.

2. C’est dans ce contexte que, Son Excellence Idriss Deby Itno, en consultation avec les membres du Comité de haut niveau de l’Union africaine sur la Libye, a tenu une réunion à Addis-Abeba le 8 novembre 2016 au niveau des chefs d'État et de gouvernement. Ont participé à cette réunion S.E Jacob Zuma, Président de la République d’Afrique du Sud, S.E Denis Sassou Nguesso, Président de la République du Congo, S.E Haile Mariam Dessalegn, Premier Ministre de la République Fédérale Démocratique d’Éthiopie, S.E Mahamadou Issoufou, Président de la République du Niger, S.E Isselkou Ould Ahmed Izidbih, Ministre des Affaires étrangères et de la coopération de la République Islamique de Mauritanie. Etaient également présents la Présidente de la Commission de l'UA,  Dr Nkosazana Dlamini Zuma, ainsi que les dirigeants et ministres des pays voisins de la Libye, à savoir S.E Omar Hassan El Bashir, Président de la République du Soudan, S.E Sameh Shoukry, Ministre des affaires étrangères de la République Arabe d’Égypte, S.E Abdelkader Messahel, Ministre des affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats Arabes de la République algérienne démocratique et populaire, S.E Sabri Bachtobji, Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères de la République de Tunisie. S.E Yoweri Kaguta Musuveni, Président de la République d’Ouganda a également participé à la réunion. L’Ambassadeur Smail Chergui, Commissaire à la paix et la sécurité, ainsi que le Haut Représentant de l'UA pour la Libye, l'ancien Président tanzanien Jakaya Kikwete de la Tanzanie étaient également présents. S.E Moussa Al Kouni, Vice-président du Conseil présidentiel du Gouvernement d’Accord National a représenté la Libye. Les Nations Unies étaient représentées par M. Martin Kobler, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Libye.
3. S.E le Président Idriss Deby Itno, en sa qualité de Président de l'Union africaine, a pris la parole au cours du Sommet et a rappelé le rôle historique de l’Afrique ainsi que ses obligations d’aider le peuple Libyen à restaurer la paix et la sécurité dans le pays.  Son intervention a été suivie par des communications sur la situation actuelle en Libye présentées par la Présidente de la Commission, le Haut Représentant de l'UA pour la Libye ainsi que par le Représentant de la Libye.
4. Le Comité de Haut Niveau réaffirme sa volonté de reprendre l’initiative sur la crise libyenne et a décidé de structurer son bureau et ses activités et présentera un rapport au prochain sommet de l’Union, y compris une feuille de route de ses activités. Le Comité a chargé le  Président Denis Sassou Nguesso de la République du Congo d’assumer la présidence du Comité de haut niveau 
5. Le Comité de haut niveau a réitéré la profonde préoccupation de l'UA face à la situation humanitaire et sécuritaire qui prévaut et au processus politique toujours dans l'impasse en Libye; situation marquée par de constantes luttes intestines menées par des milices armées, qui empêchent l’Etat de préserver son autorité et de maintenir l’ordre sur toute l’étendue du pays
6. Le Comité de haut niveau a également souligné que l'Union africaine a toujours assuré les Libyens de son ferme appui au processus de transition, en insistant sur une solution politique avec la ferme conviction qu'il ne peut y avoir de solution militaire à la crise actuelle en Libye. Le Comité a également exprimé son ferme soutien et sa solidarité avec le peuple libyen face aux défis humanitaires, sociaux et de sécurité auxquels il est confronté en raison de l'absence totale de paix dans le pays, et réitère son ferme soutien à l’intégrité territoriale et l’unité de la Libye 
7. En ce qui concerne la situation politique, tout en rappelant la validité de l’Accord politique libyen, le Comité de haut niveau a, pour remédier à l'impasse politique, invité tous les membres de la Chambre des représentants et le Conseil de la Présidence à travailler ensemble pour nommer un nouveau Cabinet inclusif et  établir un nouveau Gouvernement d’Entente nationale dans les meilleurs délais possibles. À cet égard, le Comité de haut niveau a demandé instamment à la Chambre des représentants d'entériner rapidement un nouveau GNA, dès que le Conseil de la Présidence présentera une nouvelle liste consensuelle et inclusive de membres du Cabinet conformément à l'Accord politique libyen. Le Gouvernement ainsi entériné doit s’atteler notamment à mettre en place une armée nationale avec commandement unique et rédiger une nouvelle Constitution. Entre-temps, le Comité a demandé à l'actuel GNA de continuer à exercer ses fonctions jusqu'à ce que la liste des nouveaux membres du Cabinet soit approuvée par la Chambre des représentants. 
8. Le Comité de haut niveau s'est déclaré satisfait des avancées réalisées par les forces libyennes qui ont réussi à reprendre le contrôle de Sirte, de Benghazi et d’autres parties du territoire en neutralisant les terroristes du soi-disant État islamique. Il a exhorté tous les Libyens et les autres parties prenantes à poursuivre leurs efforts pour contrôler et éliminer tous les éléments extrémistes violents qui sévissent dans le pays, y compris détruire tous les réseaux criminels qui leur sont affiliés. Le Comité de haut niveau appelle à la cessation des interventions militaires extérieures dans les affaires intérieures de la Libye qui attisent le conflit et compromettent le processus de paix dans le pays. Il a dénoncé également l’utilisation de mercenaires qui représentent une menace à long terme pour la stabilité de la Libye et des pays de la région. 
9. Le Comité de haut niveau s'est félicité de la participation des pays voisins de Libye à la présente réunion et a salué leurs efforts inlassables et leur constant engagement à la recherche de la paix, de la sécurité et de la réconciliation, notamment à travers le cadre du mécanisme qui rassemble tous les voisins de la Libye. À cet égard, le Comité de haut niveau a rappelé les actions positives du Groupe de contact international pour la Libye (ICG-L), initié par l'Union africaine. Le Comité de haut niveau s'est également félicité des conclusions de la 9ème réunion ministérielle des pays voisins de la Libye, qui s'est tenue à Niamey, au Niger, le 19 Octobre 2016. A cet égard, le Comité de haut niveau recommande au prochain Sommet de l’Union africaine d’inclure les pays voisins de la Libye comme membres à part entière du Comité. Le Comité de haut niveau a également salué les Nations Unies et son Représentant spécial, l’Union européenne et la Ligue des États arabes, pour les efforts déployés visant à mettre fin aux hostilités et instaurer une paix durable au pays.
10. Afin d’éviter que les conséquences du conflit libyen, déjà graves dans la région du Sahel, n’accentuent les défis auxquels sont confrontés les pays concernés, notamment la prolifération des armes légères, la traite des êtres humains, le terrorisme et autres activités transfrontalières, le Comité de haut niveau est convenu de la nécessité pour l'UA de renforcer les mécanismes régionaux existants. 
11. Compte tenu de la nécessité d'élaborer une approche stratégique et prospective qui puisse permettre à l'Union africaine, aux Nations Unies et à la Ligue des États arabes de travailler de concert à la réconciliation nationale en Libye, le Comité de haut niveau s'est félicité de la création de la Troïka : Union africaine, Ligue des États arabes et Nations Unies, et le fait qu’elle a tenu sa réunion inaugurale le 25 octobre 2016 au Caire, avec la participation du Haut Représentant de l'UA pour la Libye. À cet égard, le Comité invite le Haut Représentant de l'UA pour la Libye de bien vouloir présider la Troïka.
12. Le Comité de haut niveau a souligné l'urgence pour l’UA d'intensifier ses efforts, par l'intermédiaire de son Haut Représentant, et de contribuer, de manière plus efficace, à l'établissement d'un nouveau Gouvernement d’Entente nationale. Il a également insisté sur l’urgente nécessité de consentir des efforts supplémentaires pour remédier à la situation humanitaire difficile des Libyens qui sont déplacés à l'intérieur du pays, et celles des milliers de réfugiés qui se trouvent encore hors de leur pays. Le Sommet a en outre appelé à une action immédiate de la part des Nations Unies et de la communauté internationale pour qu’elles apportent une solution rapide au sort de milliers d’innocents jeunes filles et fils de l'Afrique victimes de la traite d’êtres humains, transitant par le territoire libyen, avec des conséquences tragiques sur leurs vies.
13. Le Comité de haut niveau a demandé à la Commission de l’UA de finaliser les modalités nécessaires à la convocation d'une réunion des parties prenantes libyennes, dans un lieu et à une date qui seront déterminées en accord avec la partie libyenne, pour examiner la question de la réconciliation nationale en application de la Décision de la Conférence de l’Union, prise lors du Sommet de Kigali en juillet 2016. Le Comité de haut niveau a exhorté toutes les parties prenantes libyennes à coopérer pleinement à la réussite de cette initiative et a souligné la nécessité de leur mobilisation pour travailler de manière cohérente, et à l’unisson, étant donné que c’est aux Libyens, eux-mêmes, qu’incombe le premier rôle pour rétablir la paix et entreprendre la reconstruction de leur pays à la fin du conflit.
14. Le Comité de haut niveau a exprimé sa sincère gratitude à la Commission de l'Union africaine et à son Haut Représentant pour la Libye, l'ancien Président tanzanien Jakaya Kikwete, pour leurs constants dévouement et engagement auprès des parties prenantes libyennes et internationales et les a encouragés à poursuivre ces efforts. 

Posted by Ernest Nya DOLO

Last updated by Limi Mohammed

Nous utilisons des cookies sur notre site web et application mobile pour améliorer la présentation du contenu et l'expérience utilisateur. Nos cookies sont sécurisés et ne stockent pas d'informations personnelles.
Notre ambition est de servir du contenu de qualité à la demande et dans le format approprié afin que vous puissiez engager l'Union africaine de façon constructive dans vos rôles spécifiques.
Si vous avez des questions, vous pouvez contacter directement le Spécialiste Knowledge Management et Administrateur Web à l'adresse Kodjot@africa-union.org

TAGGED IN REGION(S) :
Libya

COMMENTS