comments

Le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA), en sa 650ème réunion tenue le 17 janvier 2017, a suivi une communication faite par le Comité des services de renseignements et de sécurité de l'Afrique (CISSA) sur les récents développements internationaux dans la lutte contre le terrorisme et son impact en Afrique,  et a adopté la décision qui suit:

Le Conseil,

1. Prend note de la présentation d’analyse prospective faite par la Commission. Le Conseil prend également note de la communication faite par le CISSA sur les récents développements internationaux dans la lutte contre le terrorisme;

2. Félicite la Commission pour les communications d’analyse prospective périodiques qui contribuent à renforcer davantage la capacité de prévention des conflits du Conseil. Le Conseil félicite également le CISSA pour les communications régulières;

3. Rappelle ses décisions et prises de positions antérieures sur le terrorisme, l'extrémisme violent et la radicalisation en Afrique, en particulier le communiqué PSC/PR/COMM.1(DCXXVIII) adopté lors de sa 628ème réunion tenue le 28 septembre 2016; le communiqué de presse PSC/PR/BR(DXCII) adopté lors de sa 592ème réunion tenue à Addis Abéba, le 19 avril 2016; le communiqué PSC/AHG/COMM.1(DLXXI) adopté lors de sa 571ème réunion tenue au niveau des chefs d'État et de gouvernement à Addis Abéba, le 29 janvier 2016, et le communiqué de presse PSC/PR/BR.2(DLX) adopté lors de sa 560ème Réunion tenue à Addis Abéba, le 26 novembre 2015;

4. Exhorte encore une fois les États membres à déployer tous leurs efforts pour s'attaquer efficacement aux causes profondes et aux conditions sous-jacentes propices à la propagation du terrorisme, de l'extrémisme violent et de la radicalisation, y compris, la pauvreté, la marginalisation et le chômage des jeunes, ainsi que l'exclusion économique, sociale et politique. Dans ce même contexte, le Conseil exhorte également les États membres à appuyer les projets de développement socioéconomique, en particulier dans les zones les plus vulnérables;

5. Réitère la nécessité urgente pour les États membres de renforcer les capacités nationales afin de délivrer, en utilisant tous les moyens disponibles, y compris les médias sociaux, Internet et les médias électroniques et imprimés, un discours permanent contre les discours et la propagande terroristes et extrémistes;

6. Souligne qu'il importe de renforcer davantage les synergies et d’accélérer la collaboration entre le CISSA et le Conseil, ainsi qu'entre les services nationaux de renseignement des États membres, afin d'assurer un échange rapide et efficace d'informations, d'expériences, de bonnes pratiques et d’enseignements tirés;

7. Encourage les États Membres à mettre en place des systèmes juridiques qui criminalisent le mouvement des combattants terroristes étrangers, leur soutien logistique et les réseaux qui facilitent leurs déplacements, leur départ et leur retour, ainsi que la normalisation des procédures de pénalisation. Dans ce même contexte, le Conseil souligne la nécessité d'efforts concertés pour assécher les sources de financement des terroristes étrangers et neutraliser leur modus opérandi;

8. Souligne qu'il est urgent que les États membres élaborent des mesures de déradicalisation, y compris en réformant les discours religieux pour contrer les discours extrémistes, tout en élaborant des programmes de lutte contre l'extrémisme aux niveaux national, régional et continental. Le Conseil souligne également la nécessité d'adopter des politiques inclusives, afin de lutter plus efficacement contre l'extrémisme, avec la participation de toutes les parties prenantes, y compris les organisations modérées de la société civile, et le développement de programmes pour lutter contre les mouvements des combattants terroristes étrangers et identifier leurs actions;

9. Décide de rester activement saisi de la question.

Posted by Messay
Last updated by Kodjo Tchioffo

Nous utilisons des cookies sur notre site web et application mobile pour améliorer la présentation du contenu et l'expérience utilisateur. Nos cookies sont sécurisés et ne stockent pas d'informations personnelles.
Notre ambition est de servir du contenu de qualité à la demande et dans le format approprié afin que vous puissiez engager l'Union africaine de façon constructive dans vos rôles spécifiques.
Si vous avez des questions, vous pouvez contacter directement le Spécialiste Knowledge Management et Administrateur Web à l'adresse shashlm@africa-union.org

COMMENTS