comments

- Son Excellence, Mme Ghania Eddalia, Ministre de la Solidarité Nationale, de la Famille et des conditions de la Femme en Algérie,
- Son Excellence, Ambassadeur Smail Chergui, Commissaire pour la Paix et la Sécurité de l’Union Africaine,
- Ma chère co-présidente, S. E. Dr Speciosa Wandira,
- Mes chères soeurs membres du Panel des Sages et amies du Panel des Sages: Honorine Nzet Biteghe, Mary Chinery-Hesse et Marie Madeleine Kalala-Ngoy,
- Son Excellence, Madame Bineta DIOP, Envoyée Spéciale du Président de la Commission de l’Union Africaine sur les questions Femmes, Paix et Sécurité,
- Leurs excellences Mesdames et Messieurs Membres du Comité des Sages de la COMESA et de la SADEC,
- Son Excellence, Mme Leila ZERROUGUI, Ancien Sous-Secrétaire General des Nations Unies,
- Son Excellence, Hannah Tetteh, Ancien Ministre des Affaires Etrangères du Ghana
- Femmes médiatrices, des pays partenaires : Colombie, Philippines, Finlande, Danemark, Hollande, Allemagne, Royaume Uni.
- Mesdames et Messieurs les Ministres,
- Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
- Chères soeurs Femmes médiatrices, et bâtisseuses de la paix en Afrique venues de divers horizons,
- Mes Chères filles, représentantes de la jeunesse féminines africaines,
- Mesdames et Messieurs les partenaires de FemWise-Africa,
- Mesdames et Messieurs les Experts,
- Distinguées personnalités,
- Mesdames et Messieurs,

Il y a un an, l’idée de la mise en place d’un Réseau Panafricain des Femmes africaines dans la Prévention et la Médiation des conflits a été lancée à Constantine, dans cette salle.

Notre vision était d’assurer concrètement et efficacement la participation des femmes au processus de paix à travers un cadre reconnu par les états membres de l’Union Africaine et pouvant les engager comme chefs de mission officielle dans les médiations de haut niveau.

Depuis, la création de ce réseau s’est imposée comme une évidence. Ce qui était tout d’abord une idée, peu à peu s’est matérialisée, a pris forme et s’est transformée en réalité. FemWise-Africa est ainsi née, grâce à l’engagement de ces hommes et de ces femmes qui croient à la capacité des femmes africaines à « Faire taire les armes d’ici l’an 2020 », mais surtout grâce à la volonté déterminée des Chefs d’Etat de l’Union Africaine, du Président de la Commission et du Commissaire Paix et Sécurité d’assurer concrètement et efficacement un canal de participation des femmes au processus de paix, conformément à l’« Agenda 2063 » de l’Union Africaine.

Et pour notre bonheur, notre réseau est intégré dans l’Architecture Africaine Paix et Sécurité (APSA) de l’UA, reconnue comme un mécanisme subsidiaire du PANWISE. Son emplacement au sein de l’APSA le place dans une position stratégique pour l’élaboration des politiques pour réduire l’écart entre les engagements pris pour l’inclusion des femmes et leur mise en oeuvre réelle.

Afin d’assurer l’opérationnalisation effective de FemWise-Africa, notre réseau se devait de se doter de vision et de projets stratégiques, d’organes de direction et d’exécution permanents.

C’était l’objet la réunion inaugurale qui s’est tenue à Addis-Abeba les 5 et 6 octobre derniers, à laquelle certains d’entre vous avaient pris part. Le but de la réunion d’Addis-Abeba était d’établir une feuille de route de FemWise-Africa et de passer en revue les points relatifs à : sa mission, son mandat, son cadre juridique, sa structure, ses activités clés, ses modalités du fonctionnement, l’accréditation de ses membres, son plan de travail stratégique pour la phase de démarrage et les activités à moyen et long terme, l’approche de la communication, le partenariat avec d’autres réseaux similaires en Afrique et en dehors de l’Afrique et les statuts du Comité directeur.

Mais nous n’avions pas pu examiner en profondeur l’ensemble de ces points en deux jours. La présente Assemblée Générale devait nous permettre notamment de davantage en discuter, de mieux harmoniser nos documents, de les finaliser et de les approuver.

Ainsi, dans la suite du Comité directeur, cette Assemblée Générale de FemWise-Afrique a été convoquée afin de discuter de l’ensemble de ces questions et avoir des repères clairs. L’inscription et l’examen de tous ces points devraient permettre la clarification des rôles et des responsabilités au sein de FemWise-Africa , de le rendre rapidement opérationnel et affirmer ainsi notre volonté d’aller au-delà des discours, en traduisant nos engagements en actes concrets.

Cette Assemblée Générale devait également être l’occasion de réfléchir sur le projet de politique de prévention de conflit et de médiation des femmes de l’UA. C’est pourquoi, nous avons focalisée plus spécifiquement notre attention sur un thème qui nous concerne tous en ce moment, c’est la situation d’extrême vulnérabilité des femmes au niveau des frontières sur notre continent. Nous avons discuté de l’importance vitale de déployer le plus tôt possible les projets à impact rapide pour les appuyer.

Nous avons ainsi décidé de puiser dans le savoir-faire des femmes vivant et travaillant dans les collectivités des zones frontalières et dont les expériences devraient constituer une source riche d’informations vitales sur le sujet.

Au cours de notre Assemblée Générale, nous avons entendu leurs expériences, les témoignages de leurs vécues quotidiens et des défis qui se posent à elles, mais aussi leurs stratégies de prévention et les actions pour faire face à ces menaces, ainsi que leur capacité unique de créer et entretenir des relations dynamiques à travers les frontières.

Les leçons apprises de ces témoignages et ces meilleures pratiques partagées seront retenues afin d’améliorer le Programme frontalier de l’Union Africaine. Elles nous ont surtout permis d’avoir des pistes pour nos actions prioritaires en intégrant les efforts de médiation et de coopération transfrontalières dans le plan d’action de FemWise-Afrique.

Le processus d’accréditation de l’adhésion a été approuvé et le formulaire d’accréditation a été finalisé. Au regard de notre objectif d’avoir l’adhésion de 100 femmes au plus tôt, nous vous invitons toutes à remplir le plus rapidement possible ces imprimes qui seront bientôt en ligne.

Nous avons aborder le plan de travail global de FemWise-Africa 2018 et les projets à impact rapide dans les pays vulnérables devant améliorer les conditions de la cohésion sociale. Ces Projets à impact rapide sont les fondations et le tremplin pour des projets de moyen et long terme qui feront en sorte que la stabilité et le développement s’enracinent.

Nous voici arrivés à la fin des travaux de cette première Assemblée Générale de FEMWISE AFRICA. Vous venez de prendre connaissance du compte-rendu et des principales conclusions de notre Assemblée Générale.

C’est un grand chantier qui s’ouvre devant nous. Chantier qui va demander des moyens, des démarches auprès des Etats membres et aupres des bailleurs.

C’est donc le moment de commencer ensemble le chemin.

Nous avons note vos attentes et le grand espoir mis en FemWise-Africa. Il est attendu que FemWise-Africa ait un mandat précis, clair et robuste qui lui permette d’apporter une certaine plus-value en matière de prévention des crises et de médiation. Vous l’avez dit, la participation de la femme doit être substantielle. Nous ne devons pas chercher à remplir des quotas de participation artificiels. Nous devons démontrer notre valeur ajoutée à travers la qualité de notre apport à la table de la paix. Nous devons apporter nos expertises là où il y a un besoin réel afin de contribuer à la substance des discussions sur les questions dont les femmes sont écartées.


Nous avons conscience des responsabilités qui sont les nôtres pour faire de FemWise-Africa un instrument devant répondre à la mission à nous confier par les plus hautes instances de notre organisation continentale et aux attentes des femmes en matière de paix et de sécurité.

Madame le Ministre,
Monsieur le Commissaire,
Distinguées personnalités,
Mesdames et Messieurs,
De nombreux défis se poseront à notre réseau. C’est pourquoi nous devons aller pas à pas, éviter la lenteur administrative et bureaucratique et une trop grande ambition dans les actions à mener. Pourrions-nous réussir à relever ces défis ? Oui, parce que notre engagement vient du fonds de nos coeurs et nous le pratiquons chaque jour. Dans nos familles, nos communautés, nos organisations, nos mouvements professionnels, auprès de nos gouvernements.

FemWise-Africa a besoin, pour son fonctionnement et l’atteinte de ses objectifs, de compter sur l’appui multiforme de toutes les organisations et institutions qui oeuvrent en faveur de la Prevention des conflits et les médiations par les femmes. Le Comité de direction devra donc examiner les voies et moyens pour que FemWise-Africa se fasse mieux connaitre et établisse de fructueux partenariats avec diverses institutions.

Tout cela ne sera possible que grâce à l’abnégation et l’implication d’hommes et de femmes des divers pays du continent, qui ne ménageront ni leur temps ni leurs efforts pour satisfaire aux besoins de la mise en oeuvre effective et efficace de cet instrument, capital pour la promotion et le leadership de la femme Africaine dans le domaine de la paix et de la sécurité.

La présence à l’Assemblée générale de Constantine des éminentes membres de FemWise-Africa, des femmes qui ont occupé des postes supérieurs dans leur pays d’origine ou dans des organisations internationales, de diplomates, des représentants des communautés économiques régionales, les frontières et spécialistes de la médiation, des universitaires africains, de représentants de la jeunesse, et des partenaires, mais aussi des réseau des femmes médiatrices nordiques, de la Méditerranée, de la Colombie et des Philippines, me permet d’apprécier à sa juste valeur l’intérêt manifeste et le sens d’engagement des uns et des autres pour notre cause commune.

Mais en réunissant les acteurs de différents horizons, cette Assemblée Générale produit également des avantages additionnels : elle nous a permis de nous connaitre, de comprendre les perspectives de chacune et surtout de développer des connections personnelles et vitales pour assurer que nos efforts ne sont pas vains.

Leurs Excellences,
Distinguées personnalités,
Mes chères soeurs,
Mesdames et Messieurs,
Le fait que l’Union Africaine soutienne clairement l’initiative de FemWise nous donne d’avantage la force d’agir.

Je reste convaincue que la nature exceptionnelle de FemWise comme outil particulier de l’un des piliers de l’Architecture Africaine pour la Paix nous permettra de donner la voix aux femmes dans les processus de consolidation de la paix en Afrique à travers différentes initiatives, soutenues par le Panel des Sages.

Etant donné que FemWise est sous la coupe de ce Panel, nos actions communes renforceront certainement notre efficacité. Et nous sommes rassures que le Panel des Sages soit toujours là pour nous guider et nous soutenir à chaque étape de notre marche. Cette marche, nous devons la mener en tant que membre de FemWise d’abord dans nos familles, dans nos communautés, dans notre pays en associant la jeunesse dans le cadre de la résolution onusienne 2250 « jeunes, Paix et sécurité » et de l’initiative de l’Union Africaine pour l’implication des jeunes afin d’aider la jeunesse à développer la culture de paix durable et de garantir la pérennité de nos actions.

Par ailleurs, en tant que membres de FemWise, vous pouvez aussi développer vos propres programmes dans votre pays, réaliser des études et des recherches et mobiliser des fonds.

Distinguées personnalités,
Mes chères soeurs,
Mesdames et Messieurs,
Pour terminer mes propos, je dirais que la co-présidente de FemWise Dr Speciosa et moi-même repartons de Constantine avec beaucoup d’espoir et l’enthousiasme d’entreprendre le voyage avec vous. Comme Leila nous l’a rappelé hier : Nous avons les capacités, nous avons l’opportunité, nous avons l’espace. Prenons-les et agissons.

C’est ici le lieu de réitérer nos félicitations à l’équipe du secrétariat de FemWise-Africa qui a su assumer l’organisation matérielle de cette Assemblée Générale. Nous notons avec satisfaction le renforcement du Secrétariat dans l’optique de rendre FemWise-Africa plus opérationnelle.

Pour finir, qu’il me soit permis d’adresser au Commissaire Paix et Sécurité notre profonde gratitude pour l’appui multiforme apporté, encore une fois, à l’organisation de cette Assemblée Générale de FemWise-Africa.

Je ne saurais terminer mon propos sans réitérer ma profonde gratitude aux autorités de la République soeur d’Algérie pour toutes les facilités mises à notre disposition pour rendre agréable notre séjour à Constantine.

Je vous remercie du fonds du coeur et je vous souhaite un bon retour dans vos pays respectifs.

Posted by Abraham Kebede

Nous utilisons des cookies sur notre site web et application mobile pour améliorer la présentation du contenu et l'expérience utilisateur. Nos cookies sont sécurisés et ne stockent pas d'informations personnelles.
Notre ambition est de servir du contenu de qualité à la demande et dans le format approprié afin que vous puissiez engager l'Union africaine de façon constructive dans vos rôles spécifiques.
Si vous avez des questions, vous pouvez contacter directement le Spécialiste Knowledge Management et Administrateur Web à l'adresse shashlm@africa-union.org

COMMENTS